Souley Onohiolo s’indigne : «Il faut le dire, ils ont tué le professeur Mendo Ze»

Le journaliste en service au quotidien Le Messager affirme sans sourciller que c’est le régime de Yaoundé qui a tué l’ancien DG de la Crtv.

Souley Onohiolo (c) Droits réservés

Souley Onioho n’y est pas allé par quatre chemins. Invité sur le plateau de Canal presse ce dimanche 11 avril sur Canal 2 international, l’homme de média a dit tout haut ce que beaucoup de camerounais pensent tout bas concernant le décès du Pr Gervais Mendo Ze survenu le 9 avril 2021. « Il faut le dire, ils l'ont tué...quand ils évacuent Fotso (Yves Michel, ndlr), il est déjà malade. Ils le laissent pourtant au pavillon...je crois qu'on n'a plus rien à dire sur cela. Nous avons pleuré le professeur Mendo Ze de son vivant, nous l'avons vu souffrir. Et je vais ajouter ceci, ayons la crainte de Dieu », a-t-il martelé.

L’avis du célèbre reporter rejoint celui de Maurice Kamto dans sa sortie effectuée samedi dernier. Selon le président du Mrc, la mort du linguiste illustre le « cynisme » et « l’ingratitude » du pouvoir central actuel.

« J’ai appris avec tristesse le décès du Prof. Mendo'o Ze, ancien membre du Gouvernement et ancien Directeur général de la CRTV. En mon nom personnel et au nom des militants et sympathisants du MRC, j'adresse à sa famille si durement éprouvée mes sincères condoléances. Le Prof. Gervais Mendo'o Ze est mort en détention, dans l'indifférence inhumaine et froide d'un pouvoir qu'il a pourtant servi avec zèle. Au nom de la dignité humaine, on aurait pu laisser le défunt, qui était déjà dans un état végétatif, mourir entouré de sa famille. Les conditions du décès du Prof. Mendo Ze illustrent à souhait la vanité des choses, le cynisme et l’ingratitude du régime de M. Biya ainsi que la vacuité du repli tribal à partir duquel le pouvoir tient en otage notre peuple. Puisse le Prof. Mendo Ze reposer en paix! », a déclaré Maurice Kamto via Twiter et Facebook ce samedi 10 avril 2021.

A l’inverse de ces derniers, Charles Ndongo a pour sa part mentionner sur la Crtv que la présidence de la République a toujours été au chevet de l’auteur de l’œuvre « Le retraité ».

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !