Cameroun : La revue de presse du mercredi 3 février 2021

Chers abonnés, bonjour ! Ce matin, l’actualité est quelque peu abondante. Le match Cameroun — Maroc comptant pour les demi-finales du Championnat d’Afrique des Nations, la visite de l’émissaire du Pape à Bamenda, le développement... sont des principaux sujets que vous lirez dans les kiosques ce matin.

Les en kiosque ce 3 février 2021 (c) Lebledparle.com

Cameroon Tribune avec qui nous ouvrons cette revue de presse ce matin alerte que ce sera une « demi-finale de choc » entre le tenant du titre, le Maroc et le pays organisateur, le Cameroun. « Les affiches Mali – Guinée à Japoma et Maroc – Cameroun à Limbé de ce soir promettent de rudes empoignades avec comme enjeu de taille, la qualification pour la finale du Championnat d’Afrique des Nations », écrit notre confrère, qui nous plonge pour cette occasion dans les États-Majors des équipes supra évoquées.

« Ça passe ou ça casse pour les Lions A’ », titre le journal L’Action de Jean Nkuete. Dédié à l’actualité au sein du comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais, notre confrère a enfreint à sa ligne éditoriale ce matin pour parler du CHAN. De la page trois à la page seize, l’hebdomadaire revient sur les tours et les contours des deux confrontations de ce jour, comptant pour les demi-finales du CHAN.

Une question à la Une de Repères ce matin : « Paul Biya doit-il encore reconduire Niat et Cavaye respectivement à la tête du Senat et à l’Assemblée nationale ? ». Dans son analyse, Repères fait savoir que les deux personnalités, en raison de leurs « graves ennuis de santé », ont concédé la gestion des deux chambres du parlement à leurs proches collaborateurs depuis quelques années.

Le Messager revient sur la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030 Pour la transformation structurelle et le développement inclusif (SND30), présenté à la presse le 16 novembre 2020, par le ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey. Mise sur pied après l’épuisement du Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE), notre confrère note ce matin que l’implémentation de cette feuille de route laisse « planer des incertitudes ». Elles sont à découvrir en page 4.

La visite du cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Vatican, à Bamenda fait la principale actualité dans les colonnes de Mutations. Au cours d’une messe célébrée dimanche en faveur de la paix dans les régions anglophones du Cameroun, des milliers de fidèles catholiques se sont rassemblés à l’Esplanade de la cathédrale St Joseph de Bamenda pour demander la paix dans cette partie du pays. Ferdinand Ngoh Ngoh, le secrétaire général à la présidence de la République et représentant personnel du chef de l’État « a prêché la paix au cours d’une série d’audiences », apprend-on.  Dans son homélie, renseigne Mutations, le numéro deux du Vatican, qui souhaite le retour de la paix dans les régions anglophones du Cameroun, appelle au dialogue, afin de résoudre cette crise qui perdure.

« Les populations de la localité de Ngoulemekong dans l’arrondissement de Bokok sont sous le pied de guerre. Elles ont décidé d’interdire l’accès au site du barrage de Memve’le, à l’entreprise chargée d’installer l’infrastructure de transport d’électricité dudit barrage pour Yaoundé. Elles reprochent au ministre de l’Eau et de l’Énergie de ne pas vouloir les indemniser sur une portion de 7 kilomètres ». C’est une chronique d’une affaire scabreuse qui plonge la ville de Yaoundé dans le noir, raconté ici par le journal L’Évènement.

Le 29 septembre 2020, le Premier ministre camerounais, Joseph Dion Nguté procédait à la pose de la première pierre de l’agence de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) d’Ébolowa, la capitale de la région du Sud Cameroun. L’infrastructure, qui devrait être la 7e agence de la Beac au Cameroun, devait livrer au bout de 24 mois, soit en 2022. Mais curieusement, le trihebdomadaire Essingan en kiosque ce matin, nous apprend que Abbas Mahamat Tolli, gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale vient d’abandonner cet important chantier. Pour cause, ce dernier ne « croit pas devoir faire démarrer les travaux attribués à l’entreprise de son frère ». Le film des évènements est narré en page 2 de Essingan en kiosque.

Parlons détournement de fonds avec Diapason. Dans sa publication de ce jour, l’on apprend qu’au bout des trois dernières années au Cameroun, 489,8 milliards de FCFA ont été détournés au Cameroun.

 

Copyright (c) : Une édition réalisée par le journal en ligne Lebledparle.com

La revue de la presse camerounaise est éditée tous les matins par les journalistes du média Lebledparle.com et nous demandent un travail considérable. Nous demandons à tous les médias numériques et traditionnels ainsi que les pages administrées sur les réseaux sociaux qui nous copient d'être professionnels et de systématiquement citer leur source en mettant un lien vers notre site ou la mention ci-dessus chaque fois qu'ils reprennent notre article. Sans quoi nous nous trouverons dans l'obligation de faire valoir nos droits. Merci pour votre compréhension. 

 

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



Abonnement Newsletter

Lebledparle uses cookies to improve your experience and optimize the functioning of the site. Targeted advertising content may also be presented to you. By continuing to browse, you certify that you accept the use of cookies. You can also accept these cookies by clicking on "Accept and continue". PIXEL_LINK_LEGAL_TEXT