in

La revue de presse camerounaise du mardi 28 novembre 2023

Très chers abonnés, bonjour et merci de recevoir une fois de plus chez vous ce matin, cette newsletter qui concentre l’essentiel de l’actualité aussi bien sur le plan national et qu’international ! Comme tous les matins, retrouvez ci-dessous, le décryptage des informations telles que parues dans la presse classique et digitale.

La presse

Actualité politique

– Assemblée nationale : André Noël Essian en eaux troubles? Selon le journal Expression Politique, le nouveau Secrétaire général de la chambre basse du parlement est promu dans un contexte où l’instance est très écornée des multiples scandales de toutes natures. « Heureusement, son profil d’homme politique tombe à point nommé. il lui revient désormais de ramener ses lettres de noblesse dans une institution dont la réputation est ternie », peut-on lire. Tout en retraçant le parcours remarquable du nouveau SG, Expression politique revient sur l’immensité de la tâche qui attend celui a été pendant 12 ans, le maire de la ville de Sangmelima. À lire de la page 5 à 7.

– PCRN : Pourquoi le Congrès fait peur? Dans sa publication de ce matin, le quotidien Le Messager nous fait savoir que le conclave du Parti Camerounais pour la Réconciliation nationale prévu du 15 au 17 décembre, autorisé puis annulé par le sous-préfet de Kribi II, fait des gorges chaudes. Notre confrère examine ce matin, les motivations ayant conduit l’autorité administrative à interdire cette réunion publique.

Actualité économique

– Carburants : Menaces de panne sèche. Selon Terre Promise, la situation est redevenue tendue dans la distribution du super et du gasoil. Les automobilistes sont obligés de faire la queue devant les rares stations- services qui disposent de carburant. « Preuve que les pouvoirs publics n’ont pas trouvé une solution durable aux problèmes qui ont prévalu en début d’année et que pend sur le consommateur, comme une épée de Damoclès, la menace d’une hausse des prix à la pompe. Lire notre dossier », écrit le journal.

– Port de Douala-Bonaberi : La RTC entre investissements et performances. « Grâce à la volonté et la détermination du gouvernement, du Conseil d’administration et de la direction générale, les financements engagés pour la réhabilitation des infrastructures et superstructures depuis 2020 s’élèvent à plus de 35 milliards FCFA. Les principaux indicateurs témoignent d’un vrai renouveau du terminal à conteneurs. Le chiffre d’affaires est passé de 49.855.974.373 FCFA en 2020 à 54.326.246.168 FCFA l’an dernier », des détails à lire dans les colonnes de Repères.

Pour approfondir :   Alexandre Song raconte sa douloureuse enfance : « J’ai perdu mon père j’avais 3 ans, à 9 ans je me retrouvais à vendre les lotus… »

Actualité sociale

– Manguier-Ngousso-Essos-Emombo-Soa : Les infrastructures routières de Yaoundé dans un piteux état. Les routes de la capitale et ses périphéries sont endommagées et plombe les activités des commerçants le trafic des automobilistes. La route principale de Soa Centre difficilement praticable. Zoom sur la voirie urbaine de Yaoundé en page 3 du journal Le Jour.

– Rêve canadien : L’exode massif des espoirs camerounais. L’horizon canadien séduit de plus en plus nos jeunes compatriotes. Une nouvelle page se tourne pour la jeunesse camerounaise qui, portée par des rêves de grandeur et poussée par les aléas de l’incertitude, voit dans le pays de la feuille d’érable une terre de promesses. Mais les statistiques sont surprenantes ! C’est document à retrouver en page 2 de La Nouvelle Expression.

Insécurité : Près de 202 meurtres recensés au Cameroun. Selon le rapport du troisième trimestre sur la situation des droits de l’homme au Cameroun rendu public le 24 novembre 2023, le pays vient de franchir une borne inquiétante avec plus de 748 cas de violation des droits de l’homme recensés entre le 1er juillet et le 31 septembre 2023) sur l’ensemble du triangle national. La Nouvelle Expression en parle dans ses colonnes ce matin.

Menaces terroristes : L’effet Bamenyam. La psychose se répand dans la région de l’Ouest depuis la tuerie du 21 novembre dernier. L’analyse du Docteur-colonel Badjeck, expert en questions sécuritaires dans les colonnes du quotidien Mutations.

Actualité nationale sur le digital

– Ananas : les parts du Cameroun sur le marché mondial reculent de 0,7% à 0,1% en 10 ans. Selon le rapport sur l’état de la compétitivité de l’économie camerounaise en 2022, publié en aout 2023 par le secrétariat permanent du comité de compétitivité, les parts du Cameroun sur le marché mondial de l’ananas ont baissé au cours des 10 dernières années. Parti de 0,7% en 2012 d’après la même source, le Cameroun ne pèse plus que 0,7% des parts de ce marché en 2022.  (investiraucameroun.com).

Pour approfondir :   Cameroun : La revue de presse du lundi 31 septembre 2022

Russie, Royaume-Uni… Le Cameroun étoffe son partenariat stratégique avec de nouveaux accords de défense. Sur la table des élus au Parlement depuis le vendredi 24 novembre, deux projets de loi devant permettre au président de la République de ratifier deux accords de défense. L’un avec le Royaume-Uni, l’autre avec la Russie. Cet accord avait suscité la polémique sur le plan international au moment de sa signature en avril 2022. La Fédération de Russie avait engagé deux mois plus tôt une guerre contre l’Ukraine voisine, et un accord militaire avec un pays qui attaque ses voisins était très mal vu. (stopblablacam.com)

– Entre Cavayé Yéguié Djibril et Njigum Musa, une guerre de plus à l’Assemblée. Le président de l’Assemblée nationale camerounaise s’oppose depuis des semaines au doyen des députés anglophones. Malgré les tentatives de réconciliation, l’accalmie n’est toujours pas en vue… (jeuneafrique.com)

– Cameroun : La Banque mondiale soutient la gouvernance financière via la plateforme Boost Cameroon. Avec le soutien de la Banque mondiale, le ministère camerounais des Finances (MINFI) a procédé à la mise en ligne de « Boost Cameroon », le portail du budget accessible à l’adresse www.boostcameroon.cm, qui vise à améliorer la transparence dans la gestion des finances publiques.. (financialafrik.com)

C’est ici que prend fin cette revue de la presse nationale et internationale ce matin. Merci de l’avoir parcourue. À demain pour une nouvelle édition.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Kamto et messanga nyanmding

Messanga Nyamding : « Si Kamto était un vrai Bamiléké, il ne se serait pas comporté comme il l’a fait »

C Djamen

Célestin Djamen lance une campagne de boycott de Camtel