Cameroun : La revue de presse du mercredi 9 décembre 2020

Chers abonnés, c’est toujours un plaisir de vous retrouver tous les matins pour vous servir votre revue de presse du jour. Dans les kiosques ce mercredi au Cameroun, la levée de verrou autour du domicile de Maurice Kamto et les résultats attendus des élections régionales qui se sont achevées le 6 décembre dernier peuplent la presse.

Les Unes en kiosque ce matin (c) Droits réservés

La libération des emprises du domicile de Maurice Kamto

 Confiné à son domicile par le régime en place pour avoir organisé une marche le 22 septembre 2020 pour demander le départ de Paul Biya du pouvoir, le dispositif sécuritaire déployé aux alentours du domicile de l’opposant Maurice Kamto à cet effet a été dégagé. S’exprimant dans les colonnes de Le Jour de ce matin, le leader du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun affiche ce matin, un engagement intact et invite ses militants et sympathisants à rester mobilisés, car, « la lutte n’a pas encore commencé », indique-t-il.

Au terme de 78 jours de résidence surveillée, le gouvernement dans un communiqué, a affirmé que la situation de Maurice Kamto reste sur étude, fait savoir Mutations. Et de titrer à sa grande Une « Muarice Kamto libre derrière les barreaux ».

Libre depuis le 8 décembre 2020, Le Messager propose une enquête sur le rôle que pourrait jouer Maurice Kamto dans le prochain gouvernement de Paul Biya. Le quotidien de feu Pius Njawé pose ce matin, une question fondamentale à sa Une, et tente d’y apporter quelques éléments de réponse « Quel avenir pour Maurice Kamto ? », peut-on lire.

Élections régionales 2020 au Cameroun

Le premier journal arrivé dans notre rédaction qui évoque ce scrutin du 6 décembre est Politics Hebdo. À sa Une, notre confrère estime que la volonté de Maurice Kamto de boycotter ce scrutin est « un penalty manqué ». « Les élections régionales ont finalement eu lieu malgré la mise en garde du MRC. Le parti des flammes a tout brulé sur son passage, donnant l’impression de ne pas faire du statut spécial, une priorité », écrit le journal.

Cameroon Tribune en kiosque décerne une mention « bien » au déroulement du scrutin. Selon le journal de Marie-Claire, Nana, le gouvernement à travers un communiqué signé hier, « a salué la bonne organisation du scrutin du dimanche, la participation massive des électeurs et la maturité politique de l’ensemble du peuple camerounais ». En outre, Cameroon Tribune de ce matin souligne que le gouvernement a annoncé les mesures d’assouplissement en faveur des militants du MRC « à l’origine d’une velléité insurrectionnelle étouffée dans l’œuf le 22 septembre dernier ».

Expression Économique de Bertrand Eba cherche à comprendre comment l’enveloppe de 80 milliards de FCFA allouée aux élections de 2020 a été gérée. À en croire le journal, « la loi des finances 2019 a certes fixé l’enveloppe pour les élections municipales, législatives et régionales, mais l’organe public en charge de l’organisation des élections au Cameroun tarde à expliquer comment les fonds y afférents ont été utilisés », lit-on en page 10.

L’hebdomadaire L’Action du comité central du RDPC donne déjà les chiffres des élections dans certaines régions où il est vainqueur. En attendant la publication des résultats dans les six autres régions, apprend-on, le RDPC est déclaré vainqueur dans les régions de l’Est, du Littoral, de l’Ouest et du Sud. « Jean Nkuete et ses équipes ont bataillé dur pour mettre toutes les chances de leur côté », se félicite le journal.  

Autres choses à lire

Dans sa publication de ce matin, Repères de feu Richard Touna dresse le bilan des 16 ans « des grandes ambitions » du régime du Renouveau. Dans cette édition en kiosque, le journal évoque « les espoirs de développement déçus par un gouvernement obèse, peuplé de personnalités incompétentes, brillant de surcroit par leur inertie ».  

« Au cœur de la mafia des kits d’hémodialyse », titre Essingan dans sa livraison du jour. D’après le récit en page 3 du trihebdomadaire, le chef de division des études et des projets du Minsanté, Ousmane Diaby et proche du ministre Manaouda Malachie est le « cerveau de tout le trafic d’équipement douteux à l’origine du mécontentement et du décès des patients dus à des complications ».

Chers abonnés c’est ici que s’achève cette revue de presse ce matin. Merci de nous avoir lus. Nous vous donnons rendez-vous demain pour une autre revue de la presse.

Copyright (c) : Une édition réalisée par le journal en ligne Lebledparle.com

La revue de la presse camerounaise est éditée tous les matins par les journalistes du média Lebledparle.com et nous demandent un travail considérable. Nous demandons à tous les médias numériques et traditionnels ainsi que les pages administrées sur les réseaux sociaux qui nous copient d'être professionnels et de systématiquement citer leur source en mettant un lien vers notre site ou la mention ci-dessus chaque fois qu'ils reprennent notre article. Sans quoi nous nous trouverons dans l'obligation de faire valoir nos droits. Merci pour votre compréhension. 

Newsletter :
Déjà plus de 8000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



Lebledparle uses cookies to improve your experience and optimize the functioning of the site. Targeted advertising content may also be presented to you. By continuing to browse, you certify that you accept the use of cookies. You can also accept these cookies by clicking on "Accept and continue". CONTACT US