in

Cameroun : La revue de presse du vendredi 8 avril 2022

Le 8 avril 2022

Très chers abonnés bonjour et bienvenus à la revue de presse, édition de ce 8 mars 2022. Comme tous les matins, retrouvez ci-dessous, l’essentiel à retenir des informations disponibles en kiosque ce jour.

Le 8 avril 2022
Les Unes en kiosque (c) Droits réservés

Il n’y aura pas de soirée gastronomique à Etoudi après le défilé du 20 mai. « Biya a fermé les portes du palais ». Cette information qui fait la Une de La Nouvelle Expression est tiré d’un message Fax du cabinet civil à la présidence de la République signé le 7 avril 2022. D’après le récit de notre confrère en kiosque ce matin, cette réception qu’offrait habituellement le chef de l’État a des invités triés sur le volet et qui donnait l’occasion aux Camerounais de découvrir le palais présidentiel n’aura pas lieu pour la troisième année consécutive. C’est à lire en profondeur en page 4 de La Nouvelle Expression.

Un nouveau terminal à conteneurs sera bientôt construit au Port autonome de Douala. C’est du moins, la substance d’un contrat signé entre le consortium anglais, et le directeur général de cette entreprise, Cyrius Ngo’o. « D’un coup de 280 milliards de FCFA, la partie camerounaise ne déboursera aucun kopeck pour la réalisation de cette infrastructure », indique Tribune d’Afrique.  L’éditorial de Faustin Njikam, directeur de publication de ce journal est à lire absolument ce matin.

Pour approfondir :   Cameroun : La revue de presse du lundi 2 août 2021

Le Jour de ce jour nous amène à Bangou dans la région de l’Ouest pour vivre la bataille de succession à la tête de la chefferie du coin. Selon le journal, les camps qui s’affrontent pour contrôler le temple traditionnel n’ont pas toujours enterré la hache de guerre. Cette confusion indique notre confrère a poussé le Préfet à sortir de sa réserve.

Le quotidien L’Économie évoque les enjeux de la semaine économique qu’organise le Cameroun au Pays-Bas, qui se tiendra du 10 au 15 mai 2022.

Pour approfondir :   Jean Dieu Momo : « Ils disent qu’on ne peut pas devenir ministre si on n’est pas homosexuel »

La Voix des Jeunes parle ce matin de la transition politique au Cameroun avec un nouveau mouvement qui s’invite « à la danse ». Il s’agit selon le journal d’informations juvéniles, du mouvement « La Relève » porté par la camerounaise Sophia Ndongue. Dans les détails, le bihebdomadaire de Carole Tamba renseigne que ledit mouvement a pour principale visée, « la sensibilisation, la formation et l’encadrement des jeunes sur la chose de l’Etat et les apprêter à recevoir la passation générationnelle ». Plus d’informations à retrouver dans les colonnes de La Voix des Jeunes en kiosque ce jour.

Merci chers abonnés d’avoir été des nôtres ce matin. A lundi pour une nouvelle édition de la revue de presse nationale


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Enseigner

Yaoundé-Nkolbisson : Le principal du Collège Yona est en vie !

Dylan comedie

Dylan comédie cité dans un nouveau scandale de promotion de l’homosexualité