Un projet de loi sur l’homosexualité divise les Gabonais

Selon Radio France Internationale(RFI), les députés gabonais ont voté le 23 juin 2020, la dépénalisation de l’homosexualité qui ne fait pas l’unanimité au sein de l’opinion.

Assemblée nationale gabonaise (c) Droits réservés

Les élus de la Nation gabonaise ont voté ce mardi 23 juin 2020, le projet de loi portant sur la « dépénalisation de l'homosexualité ». Le projet de loi a été soumis par le gouvernement du président Ali Bongo Ondimba.

A en croire le reportage du correspondant de RFI à Libreville Yves-Laurent Goma, la nouvelle disposition modifiant l’alinéa 5 de l’article 402 du code pénal datant de 2019 et permettant de « punir tout acte homosexuel avéré » vient créer de vives querelles au sein de l’opinion et sur les réseaux sociaux.

Si pour le gouvernement de Libreville la nouvelle disposition vise à mettre fin aux discriminations des personnes homosexuelles dans ce pays de l’Afrique centrale, tel n’est pas le cas pour d’autres qui s’en offusquent.

Pour preuve, même au parlement, des députés ont désapprouvé le projet gouvernemental car « 48 ont voté pour et 24 contre. 25 se sont abstenus », rapporte le confrère.

Après que le projet de loi a été examiné à l’Assemblée nationale, les homosexuels doivent attendre la position du Sénat puisque le parlement est bicaméral.

Il est à noter que si les deux chambres ne s’accordent pas sur le fait, le parlement sera invité à se réunir en Congrès pour harmoniser le texte avant le vote définitif.

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX

Abonnement Newsletter