Cameroun : Michèle Sojip redonne le sourire aux personnes en situation d'handicap (Interview)

Elle s'appelle Michèle Sojip et son souhait c'est de donner de redonner aux personnes en situation d'handicap tous les moyens pour s'intégrer à 100% dans la société. Plus que des mots, Michèle est le parfait exemple de ce qu'elle promeut par ses activités. Jeune étudiante ambitieuse, elle a été diminué physiquement par un accident. Un évènement qui n'a pas freiné ses ambitions. Complètement épanouie, elle monte une association dans le but de redonner confiance à ceux qui n'y croient plus. Lebleparle.com est parti à sa rencontre.

Michèle Sojip
Michèle Sojip, fondatrice de l'association HandiFiers (c) Lebledparle.com

Lebledparle.com : Bonjour Michèle. Handicapés et Fiers ... Pourquoi avoir choisi ce nom pour votre association ?

Elles ne sont pas nombreuses les personnes en situation d'handicap qui ont de la considération pour elles mêmes, ce qui est dommage. Ceci a un impact sur la perception qu'une grande partie de la société a de nous. Pourtant handicap peut rimer avec amour-propre, avec noblesse, avec dignité. C'est ce que j'espère pouvoir faire comprendre, ce qui justifie le choix porté sur l'appellation Handicapés et Fiers en abrégé HandiFiers.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus cette association ?

L'association Handicapés et Fiers dont je suis la présidente fondatrice est née en mars 2019. Nous aspirons au travers de celle-ci de promouvoir la personne handicapée, d'amener les personnes à mobilité réduite en particulier et en situation de handicap en général  à s'accepter et à s'aimer, de mener des actions qui permettront de changer le regard qu'ils sont encore nombreux à porter sur les personnes en situation de handicap et de venir en aide à ces dernières.

Récemment vous avez lancé le projet My Books défini par certains comme un programme d'aide aux lycéens en situation de handicap ou nés de parents handicapés

Oui, My Books peut être considéré comme tel. En effet, afin de favoriser la scolarisation des enfants en situation de handicap l'État a consacré la gratuité de l'école pour ces derniers. Cette mesure s'étend aux enfants nés de parents handicapés indigents. Si cet effort est incontestablement louable, il ne résout cependant le problème qu'en partie. L'accès à l'école ne suffit pas. Il faut en plus avoir tout le matériel nécessaire pour mener à bien ses études. Or en raison de leurs faibles revenus, nombreux sont les parents qui ne sont pas en mesure d'acheter des manuels et fournitures scolaires à leurs enfants.

Nous situant dans une logique de continuation des efforts du gouvernement, l'association Handicapés et Fiers a donc initié le projet My Books qui consiste à offrir des manuels et fournitures scolaires à des enfants handicapés ou nés de parents handicapés. La première édition s'est tenue le vendredi 27 septembre 2019 au Lycée de Fonakeukeu dans la Menoua. Grâce aux nombreuses contributions que nous avons reçu et à l'accompagnement de la société Itel Mobile nous avons pu fournir des livres, cahiers et autres à 14 exemptés recensés dans quatre établissements à savoir le Lycée de Fonakeukeu qui nous a accueilli, le Lycée Classique de Dschang, le Lycée Bilingue de Dschang et le Lycée de Zenmeh.

Les manuels scolaires étant désormais utilisables pendant 6 ans, pendant 5 ans les livres iront de bénéficiaire en bénéficiaire. De manière plus précise, l'exempté qui passera en classe de 5ème pourra utiliser les manuels de son aîné passé en classe de 4ème, celui de 4ème les manuels de son aîné passé en classe de 3ème et ainsi de suite jusqu'à ce que les programmes changent et qu'il faille renouveler ou compléter le stock.

Quelles sont les perspectives d'avenir du projet My Books ?

La première édition de My Books peut être considérée comme un projet pilote. Nous ambitionnons de l'étendre au maximum si ce n'est à tous les établissements du Cameroun où sont scolarisés des enfants handicapés ou nés de parents handicapés. En septembre 2020 nous serons donc dans un autre lycée. Notre souhait est que le gouvernement puisse nous accompagner dans cette mission et pourquoi ne pas faire de l'association Handicapés et Fiers son partenaire dans la mesure où le décret du 26 juillet 2018 fixant les modalités d'application de la loi N°2010/002 du 13 avril 2010 portant protection et promotion des personnes handicapées prévoit l'octroi de subventions pour l'achat des équipements didactiques.

Propos receuillis par Willy Sojip et Koko Aldo