in

En mondovision, des journalistes d’Equinoxe TV qualifient Vision 4 Tv de « vraie imposture » ( VIDEO)

En mondovision, des journalistes d'Equinoxe TV qualifient Vision 4 Tv de « vraie imposture » ( VIDEO)

Les mots utilisés en direct par ces journalistes d’Equinoxe TV, sont suffisamment forts et expriment leur grande colère contre Vision 4 TV et notamment contre Amougou Belinga le PDG du groupe l’Anecdote, qui selon eux, affiche de façon « ostentatoire et indécente » sa richesse et son carnet d’adresse sur sa télévision.


En mondovision, des journalistes d'Equinoxe TV qualifient Vision 4 Tv de « vraie imposture » ( VIDEO)
Sam Sévérin Ango , journaliste et présentateur de l’émission Zenith sur Equinoxe Tv – Capture Ecran

Le fait n’a pas échappé aux internautes et téléspectateurs : le grand coup de gueule que la chaine de télé Equinoxe Tv a servi ce mardi 23 mai 2017 à ses téléspectateurs de l’émission quotidienne Zénith, diffusée à 10h, en direction de la chaine consœur Vision 4 Tv.

Le cas Amougou Belinga semble attirer ne nombreux regards ces derniers mois. Le patron de Vision 4 et PDG du groupe l’Anecdote qui n’a jamais caché son rapprochement vers certains Hommes d’Etats et le régime de Yaoundé le réitère quand l’occasion se présente; ses «  engagements ne sont du relationnel à des fins professionnelles ». Il n’hésite également pas à afficher en mondovision ses avoirs et son carnet d’adresse comme c’était encore le cas vendredi 14 avril dans l’émission « Décryptages », sur Vision 4 Tv et tout récemment encore au lendemain de la célébration du 20 mai. Ce qui semble déranger des journalistes d’Equinoxe TV. «  Ca dépasse les limites de la décence, lorsqu’on est dans un pays normal», martèle d’entrée de jeu Sam Sévérin Ango , journaliste et présentateur de l’émission Zenith.

« Il faut interroger les raisons, les origines de ce média ( Vision 4 ,ndlr). Mais tout porte à croire, avec les informations que nous avons, que c’est un média qui est là pour répondre à une cause précise. Je n’ai pas envie de verser dans le tribalisme. On voulait une réponse à ceux des autres médias tenus par des promoteurs qui viennent d’une autre zone géographiquement bien précise. » argue Charle Armel, journaliste chroniqueur dans le programme et de poursuivre, « Dans l’ensemble des traitements, depuis que j’ai vu cette image ( Amougou Bélinga présentant sur sa chaine de télévision, sa médaille de chevalier de l’ordre de la valeur reçue le 20 mai 2017, ndlr ) je me suis rappelé de tout ce qu’on a dit depuis le début de cette chaine, de l’orientation, de la qualité des débats et j’ai fini par comprendre que c’est grave.» « Aujourd’hui quel est le message qu’on est entrain d’envoyer ? Ne soyez donc pas surpris que demain ce soit cette chaine qui porte pratiquement tout parce que amie des ministres, amis de la présidence » conclu le chroniqueur.

« Nous ne sommes pas spécialement inspiré pour parler de con-frère, » rajoute à son tour Sam Sévérin Ango et de préciser « Trait d’union entre con et frère. En réalité il s’agit de dénoncer ce qui s’apparente à une vraie imposture au cœur d’un pays comme le Cameroun »

La riposte de Vison4 ne se fera sans doute pas attendre…

La rédaction de Lebledparle.com vous propose un extrait de cette émission 

{source}

<iframe src=”https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FMediatudecmr%2Fvideos%2F1324151977650119%2F&show_text=0&width=560″ width=”560″ height=”315″ style=”border:none;overflow:hidden” scrolling=”no” frameborder=”0″ allowTransparency=”true” allowFullScreen=”true”></iframe>

{/source}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun - Douala : 02 étudiants de l’ESSEC traduits au conseil de discipline pour s’être embrassés "intensément devant leurs camarades"

    Cameroun – Douala : 02 étudiants de l’ESSEC traduits au conseil de discipline pour s’être embrassés “intensément devant leurs camarades”

    Adèle Mbala Atangana : « Je n’ai reçu aucune note me suspendant du 20h 30 »

    Adèle Mbala Atangana : « Je n’ai reçu aucune note me suspendant du 20h 30 »