in

Ebolowa : Hopital d’Enongal, le salut qui vient de loin

Ebolowa : Hopital d’Enongal, le salut qui vient de loin

Le mythique hôpital protestant, autrefois la référence dans toute la contrée, à petit feu se meurt…

Ebolowa : Hopital d’Enongal, le salut qui vient de loin
Hopital d’Enongal (c) droits reservés

Les yeux rivés vers le ciel, l’on n’attendait plus que le coup de grâce qui viendrait  accompagner ce grand malade à sa demeure éternelle : pourtant, Dieu n’avait pas dit son dernier mot sur la vie de cet hôpital qui a vu naître et sauvé des milliers de personnes depuis 1925.

Répondant à un appel divin, Hermine Chavrier Nlom, un nom qu’on n’oubliera pas de sitôt dans les alentours, d’un geste de cœur d’une valeur de  plus de 10 millions en matériel médical a décidé de lancer le départ d’une opération de sauvetage de cet hôpital qui l’a vu naître.

Courbé par l’âge, les gestions calamiteuses et les coups collatéraux des luttes intestines au sein de l’église, le joyau au fil des années avait perdu sa couronne.

Malgré le changement opéré à sa direction depuis quelques temps, l’hôpital traîne comme un boulet à la patte, un tableau sombre et une ardoise difficile à gérer au fur et à mesure  que passe le temps : clients et partenaires se faisant rares comme des poussins à l’arrivée de l’épervier.  

L’intervention du coup de cœur de cette bienfaitrice depuis le 28 août 2019 dernier apporte un rayon de lumière et un regain d’espoir auprès non seulement des malades restés fidèles à l’hôpital mais aussi aux employés qui voyaient déjà leur carrière connaître une pause ou un arrêt complet.

Aucun compartiment n’a été oublié en termes de matériel et de médicaments de première nécessité ; bien plus, la façade principale de l’hôpital a été choisie pour recevoir un coup de pinceau question de refaire son look.

La réouverture des portes de l’Hôpital d’Enongal new-look par des consultations gratuites, des soins et autres examens de laboratoires a des prix dérisoires a permis aux patients ayant fait le déplacement de retrouver un peu de l’hôpital, la saveur d’antan.

Les témoignages à ce jour, un peu de partout, font dire qu’il était temps de ressusciter cet hôpital. En attendant que d’autres mains se tendent dans cette chaîne de solidarité, tous les patients et le personnel de l’hôpital disent « merci Hermine Chavrier Nlom, que Dieu te comble et te rende au centuple». 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun : L’éducation inclusive fait sa rentrée dans la région du Sud

    Cameroun : L’éducation inclusive fait sa rentrée dans la région du Sud

    Cameroun : Rentrée scolaire spéciale pour 400 élèves déplacés internes à Kribi

    Cameroun : Rentrée scolaire spéciale pour 400 élèves déplacés internes à Kribi