in , ,

Lions indomptables : voici les durs choix à faire après la défaite match 1 de la coupe du monde 2022 ?

Après la première sortie soldée par la défaite face à la Suisse, les lions indomptables doivent déjà se projeter vers l’avant.

Rigobert Song

La Nati de l’inoxydable Sheridan Shaqiri et de l’indéboulonnable Granit Xhaka a eu raison des poulains de Rigobert Song cette matinée du 24 novembre. Une sentence qui n’a pas totalement reflété la physionomie du match. Les lions indomptables, avec une attaque composée de Bryan Mbeumo au flanc droit, Karl Toko Ekambi à gauche et Tchoupo Moting à l’axe, n’ont pas pu lever le verrou sur la défense des rouges. Le malheur ne venant jamais trop loin, c’est d’ailleurs un natif de Yaoundé, le binational Breel Embolo qui va sceller le sort du match en mettant la balle au fond des filets.

Une défaite pour mieux se construire

L’une des leçons que l’on peut tirer directement de ce match est le fait que les coéquipiers de Vincent Aboubakar, remplaçant dans ce match, ont enfin eu l’occasion de se poser les questions qu’il faut. Sur ce qui est de l’apport et de l’impact physique dans le match, le public a été servi. Néanmoins, il y a des attitudes qui si elles ne sont pas pointées du doigt, il y a toutes les chances de retomber dans les soucis d’ego qui ont toujours régné dans la tanière. En effet, le milieu de terrain, Martin Hongla, qui est sorti pour être remplacé par Gaël Ondoua, n’a pas accepté de serrer la main de Raymond Kala au bord du terrain. Une attitude qui pourrait jeter le trouble auprès des autres lions. Toujours est-il que le coach n’a pas jugé bon de s’y attarder au cours de la conférence de presse d’après-match. Pour le coach, il aurait bien aimé que Breel Embolo joue dans le camp camerounais.

Les lourdes décisions à prendre

À l’observation de la première rencontre des lions indomptables, il est clair que beaucoup de choses seront à changer sur le plan de l’animation offensive du jeu, mais aussi le secteur défensif. Tenter une attaque à deux avec Tchoupo Moting et Aboubacar Vincent, donner sa chance au jeune Christopher Wooh pour une charnière avec Casteletto, mettre en exergue l’atout offensif qu’est Enzo Ebosse… Bref, Sebastien Migne et Rigo ont un casse-tête à résoudre avec la poule qui devient corsée. La Serbie lundi prochain et le Brésil pour finir, les morceaux de choix pour juste six points et une potentielle qualification. Une chose est certaine, des choix s’imposent malgré le retour incertain de Ntcham comme le disait Le Bled Parle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun-Suisse : Patrice Motsepe apporte personnellement son soutien aux Lions indomptables 

    Cameroun-Suisse : Patrice Motsepe apporte personnellement son soutien aux Lions indomptables 

    Img : L'Équipe

    Coupe du monde 2022 : Cristiano Ronaldo entre encore dans l’histoire dans le choc face au Ghana