in

Cameroun : Manaouda Malchie dit « OUI à l’humanisation » dans les hôpitaux

Cameroun : Manaouda Malchie dit « OUI à l'humanisation » dans les hôpitaux

La situation vécue à l’hôpital de district d’Efoulan amène Manaouda Malchie à réitérer les devoirs d’aussi bien du personnel sanitaire que les usagers dans un hôpital.

Cameroun : Manaouda Malchie dit « OUI à l'humanisation » dans les hôpitaux
Manaouda Malachie (c) Droits réservés

Ce n’est plus un tabou depuis deux jours, les gardes-malades ont infligé la violence à un médecin en service à l’hôpital de d’Efoulan à Yaoundé. Un acte que Manaouda Malchie a condamné jusqu’à sa dernière énergie.

Ce qui qui l’amène à dire « NON pour une agression même verbale de nos personnels de santé ».

Toutefois, si le minitre de la Santé publique a déclaré « OUI pour le bon accueil et humanisation des soins dans nos hôpitaux », c’est dire que le traitement réservé tant aux malades qu’aux gardes-maldes dans les hôpitaux n’est pas exempt de manquements.

Pour ce faire, en cas de différend entre personnel sanitaire et usagers, « Il est bon de se référer toujours à moi, en cas de   problème dans une formation sanitaire », a-t-il tranché.

{source}

<blockquote class=”twitter-tweet” data-lang=”fr”><p lang=”fr” dir=”ltr”>OUI pour le bon accueil et l&#39;humanisation des soins dans nos hôpitaux mais NON pour une agression même verbale de nos personnels de santé. Il est bon de se référer toujours à moi, en cas de   problème dans une formation sanitaire.</p>&mdash; Dr MANAOUDA MALACHIE (@DrManaouda) <a href=”https://twitter.com/DrManaouda/status/1191765591176163328?ref_src=twsrc%5Etfw”>5 novembre 2019</a></blockquote>

<script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>

{/source}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun : Les bourreaux du médecin de l’hôpital d’Efoulan interpellés

    Cameroun : Les bourreaux du médecin de l’hôpital d’Efoulan interpellés

    Guinée: l’appel de Kemi Seba à Alpha Condé