in

Cameroun : Atanga Nji et Bidoung Mkpatt donnent le bien-fondé de la loi régissant les associations artistiques et culturelles

Cameroun : Atanga Nji et Bidoung Mkpatt donnent le bien-fondé de la loi régissant les associations artistiques et culturelles

Adoptée aussi bien par l’Assemblée nationale que le Sénat, la loi régissant les associations artistiques et culturelles est appréciée par Paul Atanga Nji et Bidoung Mkpatt.

Cameroun : Atanga Nji et Bidoung Mkpatt donnent le bien-fondé de la loi régissant les associations artistiques et culturelles
Atanga Nj & Pierre Bidoung Mkpatt (c) Droits réservés

Les éclats de voix nés au sujet duprojet de loi N° 1076/PJL/AN régissant les associations artistiques et culturelles au Cameroun n’ont pas empêché les deux chambres du parlement de l’adopter.

Explications de Paul Atanga Nji

Réagissant au microphone du poste national de la CRTV, le ministre de l’Administration territoriale a éclairé la lanterne des auditeurs de la désormais loi qui ne cesse de faire les choux gras de la presse : « Avant les associations étaient gérées dans un cadre global. Et maintenant à la suite des doléances des artistes, le chef d’Etat a pensé qu’il était nécessaire de recadrer, de modifier légèrement la loi pour permettre à tous ceux qui gèrent l’industrie culturel, d’avoir un cadre spécifique. Ça leur permettra de faire vendre leur talent, de créer les emplois. C’est pour cette raison que l’article 5 alinéa 4 a été légèrement modifié parce que initialement c’était les partis politiques, les associations sportives, les organisations non gouvernementales (ONG, Ndlr) mis cette fois-ci on a ajouté les associations culturelles qui vont être gérées maintenant dans un cadre précis. Donc les artistes sont plus heureux d’avoir pour interlocuteur le ministre des Arts et de la Culture. Je suis plus que persuadé que les artistes vont davantage comprendre le bien fondé d’être gérés dans un cadre précis », a expliqué Paul Atanga Nji.

L’avis du Minac

Pour sa part, le ministre des Arts et la Culture Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt a mené un exposé à propos le 1er juillet 2020 face aux députés. Pour lui, le projet visait la création de fédérations, « le Minac se propose de structurer l’ensemble du paysage culturel et artistique national pour optimiser l’impact de son action et partant, la productivité artistique de notre pays. Il vient garantir la structuration du mouvement artistique et culturel, et l’organisation du sous-secteur Arts et Culture en fédérations, dans le but de rassembler par discipline les professionnels en association pour l’accroissement qualitatif et quantitatif de la production artistique et culturelle du Cameroun… », a reporté Cameroon Tribune.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Football : Excellente nouvelle pour Fabrice Ondoa au KV Ostende

    Football : Excellente nouvelle pour Fabrice Ondoa au KV Ostende

    Problèmes inter-Beti : Grégoire Owona sort de sa réserve et rappelle tout le monde à l’ordre

    Problèmes inter-Beti : Grégoire Owona sort de sa réserve et rappelle tout le monde à l’ordre