in

Anne Feconde Noah : « Le SND30 est un nouveau scoop du Renouveau »

snd 30 Cmr

Passer du DSRP (Document de Stratégie pour la Réduction de la Pauvreté) au DSCE (Document de Stratégie pour Croissance et l’Emploi), le Cameroun vient d’adopter le SND30. Dans une tribune publiée sur Facebook le mardi 17 novembre 2020, Anne Feconde Noah Biloa se prononce sur ce nouveau plan de développement. Pour la porte-parole du PCRN, le SND30 fait partir des « Ces scoops économiques du renouveau », comme les autres programme qui ne sont toujours pas visibles à l’œil nu, Probablement  au microscope.


snd 30 Cmr
SND30 – DR

Lebledparle.com vous propose l’intégralité du texte.

Ces scoops économiques du renouveau dont les résultats semblent visibles uniquement au microscope.

En Avril 2003 le Gouvernement de la République a adopté comme tableau de bord la relance économique « le Document de Stratégie de Réduction de la pauvreté »  (DRSP).

En 2009,  le DRSP a été remplacé par  le « Document de Stratégie pour la croissance et l’Emploi » (DSCE). Celui-ci a été adopté avec faste, il était présenté comme la bible de la relance économique nationale. Au vu des grands espoirs qu’il suscitait avec un programme de mise en œuvre -pensait-on- digeste ; l’année 2035 a été citée comme l’échéance de l’émergence.

La phase 1e de mise en œuvre de cette stratégie était de 10 ans, de 2009 à 2019.

Et puis  en 2020, le gouvernement de la République adopte timidement d’ailleurs « La stratégie Nationale de développement ». Le  DSCE de tous les espoirs est finalement caduque…

Ces documents sont -pour le dire simplement- des feuilles de route qui devraient conduire le développement dans une approche globale, mais avec des missions spécifiques attribuées à chaque acteur de la chaine de commandement. L’objectif général affiché par les concepteurs de ces instruments a toujours été la réduction de la pauvreté par une croissance économique durable ; la réduction du chômage, bref une croissance économique qui ne serait pas théorique servant uniquement à meubler les échanges avec les institutions financières internationales, mais que les citoyens ressentiraient à partir même du panier de la ménagère.

 Le Gouvernement de la République peut-il mettre à disposition des citoyens quelques résultats factuels produits par toutes ces « stratégies »?

La pauvreté a-t-elle été réduite ?

Les questions du chômage et du sous-emploi sont-elles été mieux adressées ? Avant de passer à autre chose les citoyens ont besoin d’être édifiés sur l’impact des précédentes stratégies.

Mais encore, lorsque chaque fois un nouveau ministre de l’économie jette aux orties la stratégie du  précédent qui a été financé par le contribuable camerounais, et préfère tout reprendre à zéro ; c’est pour  faire comprendre à l’opinion  que le travail du prédécesseur était trop mauvais pour être réajusté-actualisé, Ou c’est tout simplement parce qu’il faut passer des marchés?

Les effets du budget programme, et de  la GAR (gestion axée sur le résultat) ne sont toujours pas visibles à l’œil nu, Probablement c’est au microscope qu’on les voit…

Ces scoops économiques du renouveau…

Anne Féconde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Emprunt obligataire

L’État du Cameroun initie le remboursement de plus de 60 milliards de FCFA de son emprunt obligataire 2018 – 2020

Francois

Cameroun : Les circonstances de l’assassinat de François Ewongo, SG de la commune de Ngoro