in

Xavier Messè : « Si le RDPC ne se remet pas en cause non seulement au niveau des idées mais aussi au niveau des hommes, il est appelé à être sclérosé…»

Messer.JPG

Interviewé au microphone de la CRTV, Xavier Messè estime que le RDPC, parti au pouvoir crée le 24 mars 1985 à Bamenda, doit faire une autocritique s’il veut encore être un parti d’avenir.

Messer.JPG

Xavier Messè-Caoture d’écran

Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais(RDPC) est-il un parti d’avenir ? Telle est la question que Lucrèce Mebenga a posée à certains journalistes intervenant dans la rubrique « Edito » du programme hebdomadaire « Scènes de presse » à la télévision nationale le dimanche 28 mars 2021.

Pour y répondre, Xavier Messè est clair : « Rien n’est jamis acquis d’avance, rien et davantage en politique », a-t-il déclaré.

Pour arguer ses propos, l’ancien employé du quotidien Mutations estime que « Lorsqu’un parti se complait dans ses acquis sans regarder l’avenir, il est appelé à disparaitre. Si le RDPC ne se remet pas en cause non seulement au niveau des idées mais aussi au niveau des hommes, il est appelé à être sclérosé et puis son avenir sera sérieusement hypothéqué », pouvait-on écouter.

Pour le journaliste critique, « Il y a eu des innovations au sein du RDPC mais il n’y a pas eu des innovateurs entant que tel. C’est extrêmement grave et c’est une nuance. Et le RDPC s’est jusque-là complu d’un des comportements d’un parti unique », pense-t-il.

A contrario, a expliqué l’homme des médias, si le parti de la flamme veut échapper à l’usure du temps, il faut intégrer la Jeunesse dans le comportement démocratique et dans la rénovation des idées. « Ce n’est qu’à ce titre que le RDPC peut survivre à lui-même », a soutenu Xavier Messè.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Ngannou-Ceinture-Ko.JPG

    UFC : 10 fois où Francis Ngannou s’est imposé par KO lors d’un combat

    Les nouvelles vérités du père de Choupo-Moting au sujet de l’absence de son fils : « je préfère croire qu’il s’agit d’une erreur et non d’un complot »

    Les nouvelles vérités du père de Choupo-Moting au sujet de l’absence de son fils : « je préfère croire qu’il s’agit d’une erreur et non d’un complot »