in

Me Emmanuel Simh : « Sur 6000 personnes incarcérées à la prison de Kondengui, 5000 sont détenues préventivement »

Me Emmanuel Simh : « Sur 6000 personnes incarcérées à la prison de Kondengui, 5000 sont détenues préventivement »

Le 3e vice-président du MRC a fait cette déclaration ce mardi 23 juillet 2019 sur la matinale d’ABK radio.


Me Emmanuel Simh : « Sur 6000 personnes incarcérées à la prison de Kondengui, 5000 sont détenues préventivement »
Me Emmanuel Simh – capture photo

Les séparatistes anglophones incarcérés la prison centrale de Yaoundé se sont mutinés le 22 juillet dans la mi-journée. Près de 600 détenus anglophones auxquels se sont joint les militants du Mouvement pour la renaissance de la République (MRC) ont pris possession de la Cour de l’établissement pénitentiaire pour dénoncer la surpopulation carcérale, les lenteurs judiciaires et le durcissement de leurs conditions de détention.

Ce mardi le cadre du MRC, Me Emmanuel SIMH a été interviewé par nos confrères d’ABK radio pour parler de cette mutinerie. Pour l’homme politique, il a vécu quelque chose de pareil pour la première fois. « Quand je suis arrivé à la Prison centrale de Kondengui autour de 22h30, je n’ai pas pu avoir accès et il y avait déjà des coups de feu. Jusqu’à 23h30 quand je partais, les gardes essayaient de mettre fin à ce mauvais théâtre. J’ai jamais vu ça de ma vie ».

Il fustige la surpopulation carcérale qui comprend plus de détenus préventifs. « Sur 6000 personnes incarcérées à la prison de Kondengui, 5000 sont détenues préventivement », déclare Me Simh.

Des images ont circulées sur la toile et lui a posé la question sur la présence du téléphone en milieu carcéral. « Je ne vais trahir aucun secret, il y a des téléphones à la Prison Centrale de Yaoundé… Il y a pratiquement deux semaines, on a organisé une fouille pour prendre les téléphones, mais c’était difficile étant donné que la fouille concernait 6000 personnes », révèle Me Emmanuel SIMH. « Si vous cherchez quelque chose dans la vie vous ne trouvez pas, allez à Kondengui, vous trouverez », ajoute-t-il.

En guise de solution, Me Emmanuel SIMH pense qu’ «Il faut construire des prisons et trouver d’autres solutions pour éviter la surpopulation carcérale qui règne actuellement dans nos prisons ».

Pour rappel, le premier vice-président du MRC, fait partir des 178 détenus interpellés ce mardi soir, après une importante mutinerie à la prison centrale de Kodengui, d’après des sources concordantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Sport : Les championnes de volley-ball d’Afrique honorées

    Sport : Les championnes de volley-ball d’Afrique honorées

    Sa Majesté Biloa Effa : « Nous nous battrons s'il le faut jusqu'à la dernière goutte de notre sang »

    Sa Majesté Biloa Effa : « Nous nous battrons s’il le faut jusqu’à la dernière goutte de notre sang »