in

Les pluies diluviennes tuent quatre soldats du BIR dans l’Extrême-nord

Les pluies diluviennes tuent quatre soldats du BIR dans l’Extrême-nord

Les caprices climatiques continuent de semer la panique dans la zone septentrionale du Cameroun. Un groupe de quatre éléments du Bataillon d’intervention rapide (BIR) a été emporté par les pluies diluviennes dans la localité de Moskota a appris votre journal Lebledparle.com.

Les pluies diluviennes tuent quatre soldats du BIR dans l’Extrême-nord
Soldats du BIR (c) Droits réservés

L’armée camerounaise est deuil. Quatre soldats ont perdu la vie dans la nuit du jeudi 23 juillet 2020 dans la localité de Moskota, région de l’Extrême-nord. Ils appartenaient au Bataillon d’intervention rapide (BIR) et ont été emporté par les pluies torrentielles qui dictent leur loi dans cette partie du pays depuis quelques mois.

L’information qui est relayée par le journal L’Œil du Sahel précise que les héros de la nation qui s’en sont allés pour l’au-delà ont été entraînés par les eaux de pluie alors qu’ils se trouvaient dans un véhicule de l’unité d’élite de l’armée à laquelle ils appartenaient.

Le journal de Guibaï Gatama relève par ailleurs que la scène s’est produite au quartier Ngodzon-Ngodzon de la ville de Moskota. De fortes averses s’étaient abattues dans la localité plus tôt dans la journée ainsi que dans l’ensemble du département du Mayo-Tsanaga.

Engagée sur le front contre Boko Haram au Nord et contre les rebelles séparatistes dans les deux régions anglophones, l’Armée camerounaise fait à présent face à de nouveaux ennemi, les phénomènes naturels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Ingérence de la FIFPRO dans les élections à Fédération ivoirienne de football : Martin Camus Mimb dénonce une «recolonisation»

    Ingérence de la FIFPRO dans les élections à Fédération ivoirienne de football : Martin Camus Mimb dénonce une «recolonisation»

    Meurtre d’un gendarme à Finexs : Sismondi Barlev Bidjocka recadre proprement les Camerounais qui s’indignent sur la toile (Tribune)

    Meurtre d’un gendarme à Finexs : Sismondi Barlev Bidjocka recadre proprement les Camerounais qui s’indignent sur la toile (Tribune)