Martin Camus Mimb  : « Comment le maraboutisme peut-il prendre en otage une sélection comme le Cameroun au point de perturber l’entraîneur ? »

Dans une chronique qu’il a baptisée « divers de CHAN » et publiée sur les réseaux sociaux, le PDG de Radio Sport info fustige les pratiques mystiques qui ont récemment été évoquées dans la tanière des Lions indomptables A’.

Mouelle Kombi, Ndtoungou Mpilé (c) Droits réservés

L’équipe du Cameroun n’a pas pu faire mieux qu’un match nul contre le Burkina Faso pour son dernier match de poule du CHAN. Fort de résultat, le groupe entraîné par Martin Ndtoungou Mpilé termine deuxième et devra poursuivre l’aventure du côté de Douala. Avant que Salomon Banga Bindjeme et ses coéquipiers ne foulent le sol de la cité capitale économique, Martin Camus Mimb prévient : « dites au marabout qui rôde chez les A' que le ''grimbah'' ne traverse pas la Dibamba. Ce qui traverse les eaux territoriales du Littoral, c'est le ''Hemlè'' et le travail ».

« On ne peut pas institutionnaliser les pratiques moyenâgeuses là où on parle de performances, d'efforts physiques. Comment le maraboutisme peut-il prendre en otage une sélection comme celle du Cameroun, au point de perturber l’entraîneur ? Depuis on parle de Zoua, et vous biaisez. Mais on ne peut pas continuer à cacher et à manipuler. Il n'est pas obligé d’aller à la rencontre du marabout pour jouer ! Si certains entraîneurs étaient autant experts en la matière pour utiliser les forces invisibles et changer le destin d'un match. Même le Real Madrid viendrait les chercher ici », poursuit le commentateur sportif.

« Laissez ces enfants se battre avec leurs forces »

« Arrêtez ces pratiques qui animaient la galerie des championnats de vacances ou inter-quartiers. Et par quel miracle donc on n'a pas réussi à gagner plus d'un match ? Ah ! Les autres sont plus forts dans l'invisible c'est ça ? Laissez ces enfants se battre avec leurs forces. On ne peut pas trimballer dans des lugubres endroits, la logistique de souveraineté comme les maillots au nom d'une bénédiction cachée. Laissez Ntoungou Mpilé se noyer, ou voler très haut avec son équipe. En plus c'est terrible que les autorités laissent faire ! Nous attendons les gars à Japoma. Ils vont gagner par nos cris et nos applaudissements. Changez dis-donc ! ».

 

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX

Abonnement Newsletter