Cameroun : Un rescapé de la catastrophe d’Eseka commet un roman sur ce jour tragique

Présent dans le train 152 de la Camrail qui a fait perdre la vie à 79 personnes à Eseka, Franck Foute vient de commettre un roman pour « laisser un héritage aux prochaines générations » pour qu'elles sachent ce qui s'est passé le 21 octobre 2016 à Eseka.

Courverture du Livre - DR

« Ce jour que je n’oublierai jamais » est le premier roman de ce jeune journaliste âgé de 26 ans, spécialiste de communication digitale. Pour lui, la sortie de ce livre a plusieurs objectifs. « Il s’agit avant tout de laisser un souvenir à la postérité, mais aussi de rendre un hommage appuyé à toutes les victimes de cette tragédie. » indique t-il.

Le scénario de ce roman de 120 pages édité par Proximité raconte la journée du 21 octobre 2016, telle que vécue par le narrateur et auteur, Franck Foute. Ce dernier adopte une focalisation interne, et décrit sa routine quotidienne de journaliste. Une matinée qui s’annonçait pourtant tranquille, mais qui sera très vite perturbée par un coup de fil.

A cause ou grâce à ce coup de fil, Frank est contraint de se rendre à Douala où il doit effectuer une interview. Le jeune homme se retrouve ainsi à la gare où il doit franchir plusieurs obstacles pour acquérir un ticket de voyage du train 152. Dans le train, il fait la rencontre de Vanessa, une ravissante jeune femme avec qui il échange, et il se lie d’amitié.

Quelques temps après le départ, un accident survient. Le train déraille non loin de la ville d’Eseka. Les victimes sont nombreuses. Vanessa est portée disparue. Franck Foute se met à sa recherche, aidé des riverains. Va-t-il la retrouver ? Dans quel état ? Rendez-vous le 24 octobre 2017 pour la sortie officielle du roman.

Pour l’éditeur M Nkeme François, ce projet est d’une importance capitale vue la gravité de la question qui y est abordée.