in

Can 2021 : Grégoire Mbida Arantes, le 1er buteur camerounais à un mondial demande à avoir un rôle

Arantes

Le mythique milieu de terrain des Lions indomptables, buteur lors du mondial Espagne 82, est sorti de sa réserve et a adressé une correspondance au ministre des Sport, président du Comité local d’organisation de la Can 20221.  

Arantes
Grégoire Mbida Arantes (c) Droits réservés

Autrefois brillant sur les pelouses, Grégoire Mbida dit Arantes veut servir son pays sur le terrain organisationnel. « J’ai toujours été fidèle à mon pays et au respect de ses institutions et c’est pour cela que, malgré toutes les frustrations subies, j’ai toujours gardé espoir…voici la CAN, et « Arantes » est disponible et disposé de venir vivre la fête du football dans son pays» a écrit le champion d’Afrique 84 dans une correspondance adressé au Minsep, et qui a été rendu public le 26 septembre 2021.

Arantes a été l’un des footballeurs talentueux au Cameroun de 1975 à 1989. Brillant en club, il a remporté sous les couleurs de Canon sportif de Yaoundé, trois trophées des Coupes interclubs de la CAF. Le natif de Yaoundé était aussi parmi les piliers en sélection nationale. L’ancien milieu offensif, est d’ailleurs entré dans l’histoire comme l’auteur de l’unique but des Lions indomptables pendant la phase finale de la Coupe du Monde 1982 en Espagne.

Malgré ses états de services dans la défense du drapeau du Cameroun, l’homme de 69 ans qui vit en France, n’a jamais été sollicité par les autorités du football camerounais pour apporter son expérience dans l’organisation des compétitions majeures confiées à Yaoundé. Un état de fait auquel il entend remédier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ambasz

Crise anglophone : Une voix attribuée à un soldat camerounais accuse le gouvernement d’être à l’origine des exactions criminelles

Samuel Etooo

Un journaliste dézingue Eto’o : «La Fecafoot n’a pas besoin de milliardaire capricieux en quête d’une situation sociale pour sa retraite sportive»