Hécatombe de Santchou : Le ministre des Transports accuse les voyages de nuit

Dans un communiqué publié à la suite de l’hécatombe survenu dans la nuit du 26 au 27 janvier 2021 à Dschang dans la région de l’Ouest, le ministre des Transport dresse le bilan et pointe du doigt, les voyages de nuit et appelle au respect du Code de la route.

Image du drame (c) Droits réservés

Un grave accident de circulation a été enregistré très tôt dans la matinée du 27 janvier 2021, aux environs de 3 heures sur l’axe Dschang – Douala, dans le département de la Menoua, impliquant un bus de la compagnie de transport interurbain « Menoua Voyages », immatriculé LT 954 IX, et un camion de marque Dina immatriculé LT 485 CN transportant un liquide inflammable.

Le bilan de cet incident, apprend lebledparle.com du communiqué du ministre des Transport, fait état de « 53 morts, calcinés et 29 blessés graves, pris en charge à l’hôpital de District de Dschang ».  

Selon Jean Ernest Ngalè Bibehe, le drame de ce 27 janvier est étroitement lié aux voyages de nuit « qu’affectionnent certaines compagnies de transports interurbain des personnes et de leur encadrement ».

Une enquête a été ouverte et permettra à terme, d’établir les responsabilités et de prendre les mesures appropriées.

Rappelons que le 26 décembre 2020, au moins 37 personnes, dont 10 femmes, trois bébés et un jeune garçon, ont trouvaient la mort dans une collision entre un bus et un camion venant en sens inverse, à Ndikinimeki, dans le département du Mbam-et- Kim, région du Centre.

Les occupants du bus revenaient de Foumban, dans l'ouest du Cameroun, pour se rendre à la capitale Yaoundé, après les festivités de Noël.

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX

Abonnement Newsletter