Cameroun : La revue de presse du mardi 30 novembre 2021

Bonjour très chers abonnés, bonjour et merci de nous retrouver une fois de plus ici ce matin pour lire votre revue quotidienne de la presse nationale. À la Une de l’actualité en kiosque ce matin, la crise anglophone et la Coupe d’Afrique des Nations qu’accueille le Cameroun dès le 9 janvier 2022.

Les Unes en kiosque ce matin (c) Lebledparle.com

Commençons avec le drame d’Ekondo Titi qui fait la Une du quotidien Le Jour. D’après notre confrère, ces attaques qui ont causé la mort de 4 élèves et une enseignante, « repoussent les limites des atrocités et redessinent la carte des morts dans la crise dans les régions anglophones ».

Mutations en sa page 5 explique comment les réseaux sociaux contribuent à la radicalisation du mouvement sécessionniste dans cette partie du pays.

Le parlement s’est saisi du débat de la crise anglophone, nous apprend Terre promise. Selon l’hebdomadaire, la session plénière consacrée à la mise en œuvre du Plan présidentiel pour la Reconstruction et de Développement des régions du Nord-ouest et du Sud-ouest tenu le 23 novembre dernier, a permis à l’auguste chambre de se saisir du débat sur cette crise. Le journal revient sur le duel entre le député Jean-Michel Nintcheu et le ministre Paul Tasong.

Après avoir déploré les pertes considérables de l’ordre de 421 milliards de FCFA en trois ans du fait de la crise, écrit Vision Économique en kiosque, le coordonnateur Paul Tasong, par ailleurs ministre délégué auprès du Minepat a entretenu les parlementaires sur les modalités d’opérationnalisation du plan de reconstruction du Nord-ouest et du Sud-ouest, « grâce aux efforts consentis du président Paul Biya avec le concours du secteur privé et certains bailleurs de fonds ».  

« Publication des vidéos obscènes : René Sadi appelle au civisme », titre InfoMatin de ce matin. Dans les détails, l’on apprend ici c’est au cours d’un point de presse donné à Yaoundé le 26 novembre que le ministre de la Communication a condamné « de telles dérives en vogue dans les réseaux sociaux », non sans prévenir les auteurs des dispositions « pertinentes du Code pénal », notamment les articles 263, 264, et 265 qui « répriment sévèrement les atteintes à la pudeur et aux bonnes mœurs ».

Sortons de la zone anglophone pour parler de la CAN. Défis Actuels en kiosque ce matin propose 50 idées de bonnes affaires autour de cette compétition.

L’État prévoit une taxe de 0,2% sur les transferts d’argent via Mobile Money dès janvier 2022. L’information est traitée par le journal d’expression anglaise, The Guardian Post. Des explications à notre confrère, l’on apprend que l’imposition de 0,2% sera prélevée lors d’envois et retraits d’argent. Elle sera reversée au trésor public par les entreprises prestataires au plus tard le 15 du mois suivant celui du prélèvement. Sont passibles de la taxe sur les transferts d’argent, précise le projet de budget, « les opérations de transfert d’argent réalisés par tout moyen ou support technique laissant trace, notamment par voie électronique, téléphonie mobile, télégraphique, ou par voie de télex ou télécopie, à l’exception des virements bancaires et des transferts pour le règlement des impôts, droits et taxes, les retraits en numéraire consécutifs à un transfert d’argent effectué auprès des établissements financiers ou des entreprises mobiles », peut-on lire.

C’est ici que prend fin cette revue de presse ce matin. Merci d’avoir été des nôtres. À demain !

Newsletter :
Déjà plus de 8000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !