Gabon : La santé d’Ali Bongo préoccupe la cour d’appel de Libreville

Lundi 15 juillet 2019, l’état de santé d’Ali Bongo Ondimba sera au centre des débats à la cour d’appel de Libreville, a appris lebledparle.com.

Ali Bongo, président de la république gabonaise (c) Droits réservés

C’est à l’initiative du collectif « Appel à agir », qui réclame un examen médical du chef de l’État, que ce projet a été pensé.

Le journal panafricain JeuneAfrique renseigne que la défense d’Ali Bongo et le collectif « Appel à agir » sont convoqués par la première chambre civile et sa présidente Paulette Akolly, lundi 15 juillet à 9 h 30.

« Le tribunal devra décider si, oui ou non, il autorise l’envoi d’un expert auprès du président gabonais afin d’examiner l’état de santé de ce dernier », écrit JeuneAfrique.

Selon notre confrère, « Appel à agir », qui multiplie les causeries à Libreville pour mobiliser les Gabonais, avait introduit en mars 2019 une requête auprès du tribunal pour désigner un expert chargé de déterminer si le président de la République gabonaise est apte à assumer ses charges de chef de l’État après son accident vasculaire cérébral d’octobre 2018.

« Le collectif, composé du député de l’Union nationale Maxime Minault Ebeyard, de Jean-Gaspard Ntoutoume Ayi, de Marc Ona Essangui ou de Noël Bertrand Boundzanga, estime qu’un tel examen médical pouvait ouvrir la voie à la déclaration d’une vacance de pouvoir. Il avait été débouté, début mai, en première instance, avant d’interjeter appel », peut-on lire dans le journal d’Ali Ben Bachir.