L'intervention de l'honorable Ngo Issi Rolande sur le débat d'orientation budgétaire du 06 juillet 2021

Face au ministre des Finances le 6 juillet 2021 dans le cadre du débat sur l’orientation budgétaire en préparation de la loi des finances de l’État, l’honorable Ngo Issi Rolande, du Parti camerounais pour la Réconciliation nationale (PCRN) a adressé préoccupations à Louis Paul Motaze.

Rolande Ngo Issi (c) Droits réservés

Lebledparle.com vous propose l’intervention de l'honorable Ngo Issi Rolande à l’Assemblée nationale le 6 juillet dernier.

Monsieur le Ministre des Finances,

Je voudrais aller droit au but. L''import substitution est un terme qui a retenu mon attention depuis l'année dernière lors du même exercice. Alors parlons peu, parlons vrai que peut véritablement faire l'État six mois après ? Sans énergie électrique, sans disponibilité d'une connexion internet stable et bonne qualité du réseau de communication surtout à l'ère de l'essor du numérique, sans oublier une fiscalité plurielle et asphyxiante, sans une justice juste ?

Ne pensez-vous pas sincèrement qu'il est mieux de parler des préalables au lieu de d'import substitution ?

Je pense Monsieur le Ministre que dans ce débat, il est mieux de mettre un accent sur le financement et la facilitation des secteurs préalables à ce mécanisme qui viendra révolutionner la création des emplois et la consommation régulière et abondante du Made in Cameroon. L'acquis étant déjà nos terres.

Ma deuxième interrogation porte sur la dotation des 15% au CTD dès l'année prochaine, je pense qu'il est urgent de transférer les moyens et les ressources aux CTD quid à ceux qui iront en marge de la règlementation d'en payer le prix de la rigueur de la loi. Sinon, comment comprendre que pour le montage d'un dossier pour la construction d'un forage dans une Mairie, que le maire ne puisse disposer dans sa commune de quelqu'un qui lui dise exactement ce qu'il faut ?

Ce qui pose un problème de maturation et de corruption. Qu'est-ce qui fait que pour la réalisation de ce forage, l’ingénieur parte des services déconcentrés pour venir, à chaque étape, s'assurer que la qualité est respectée ? Qui paye ses déplacements ?

Dites-nous Monsieur le Ministre, qu'est ce qui empêche que l'enveloppe allouée à la dotation de la décentralisation soit mise à la disposition des Maires ? Est-ce une manière de dire que seuls les maires ne peuvent gérer pareil montant ?

Ça urge dans la mesure où, plusieurs entreprises ne parviennent pas à réaliser des offres car, chaque fois qu'elles partent solliciter le crédit à la banque, la banque leur dit et à raison que l'État ne paie pas. Or si cet argent est payé directement par les CTD, les banquiers n'hésiteraient un seul instant. Car nous le savons tous le principe de l'unicité des caisses que nous avons décrié ici depuis l'année dernière ne facilite pas la tâche.

Monsieur le Ministre, vous le savez, nous nous vivons pour les populations et c'est pour cette raison que nous pensons que notre participation à ce débat n'a de sens que si ce qu'on fait contribuer à leur épanouissement.

Il en est aussi ainsi de la production des cartes d'identité nationale.

Permettez-moi de féliciter Monsieur le Ministre cet ambitieux projet de passeport mais en même temps, je ne sais pas si c'est vous la bonne personne, vous savez qu'il est démontré dans la science administrative, dans les théories des organisations et même dans la gestion des ressources humaines qu'aucun rendement ne peut être espéré si les personnes qui travaillent autour ne sont pas dans les conditions.

Alors je m'interroge :

Comment pensez-vous que les passeports et les CNI puissent être produits dans les délais si ceux qui en ont la charge ont les problèmes d'avancement de solde ?

Il ne vous échappe certainement pas que depuis 2017, aucun avancement solde ne passe à la Police alors que tout à côté dans l'armée, c'est automatique.

J'ignore où ça coince mais je vous interpelle pour que le budget que nous votons chaque année régularise cette situation. C'est un corps à fort propension corrompu à cause peut être de cette indélicatesse. Il faut penser sérieusement à résorber ce problème car au final ceux sont les populations qui payent.

Monsieur le Ministre, dites-nous, ce que vous pensez vous-même de ce que vous êtes venu nous proposer ?

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



Lebledparle uses cookies to improve your experience and optimize the functioning of the site. Targeted advertising content may also be presented to you. By continuing to browse, you certify that you accept the use of cookies. You can also accept these cookies by clicking on "Accept and continue". PIXEL_LINK_LEGAL_TEXT