in

Elections des maires de villes :  Du statu quo à Maroua

Elections des maires de villes :  Du statu quo à Maroua

Il ne reste plus que l’élection du maire de la ville de Maroua pour combler la liste des quatorze déjà connus.

Elections des maires de villes :  Du statu quo à Maroua
Jean-Marc Ekoa Mbarga (c) Capture -Montage, Lebledparle.com

C’est du statu quo dans la ville de Maroua, chef-lieu de la région de l’Extrême-Nord depuis le 3 mars dernier.

Comme sur toute l’étendue du territoire, la session de plein droit s’est poursuivie le 3 mars 2020 à Maroua. Seulement, tous les autres maires de villes sont déjà élus par les conseillers municipaux excepté celui de Maroua.

A l’origine du blocus, des irrégularités observés le premier jour par Préfet du Diamaré Jean-Marc Ekoa Mbarga, ce qui a valu la première suspension de la session.

En effet, expliquait le l’autorité du département au microphone de la CRTV, 105 bulletins s’étaient retrouvés dans l’urne au lieu de 104, conformément au nombre de votants du départ. L’électeur de plus devait donc fournir les preuves tangibles pour lever le doute sur les polémiques nées sur son identité.

{source}

<blockquote class=”twitter-tweet”><p lang=”fr” dir=”ltr”>Élection du maire de ville, le statu quo à <a href=”https://twitter.com/hashtag/Maroua?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#Maroua</a> dans la région de l&#39;Extrême-Nord. Les travaux de la session de plein droit, suspendus pour la deuxième fois par le Préfet du Diamaré Jean-Marc EKOA MBARGA, vont reprendre ce jeudi à 12h au Cercle municipal de Maroua. <a href=”https://t.co/M3s7BhBJr4″>pic.twitter.com/M3s7BhBJr4</a></p>&mdash; CRTVweb (@CRTV_web) <a href=”https://twitter.com/CRTV_web/status/1235447773274820608?ref_src=twsrc%5Etfw”>March 5, 2020</a></blockquote> <script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>

{/source}

Le 4 mars 2020, la session a été à nouveau suspendue cette fois-ci à cause de l’ajout de nouveaux candidats. En plus du Dr Sali Babani du Rassemblement démocratique du peuple camerounais(RDPC)et Hamadou Amadou du Front pour le Salut national du Cameroun(FSNC) inscrits dès le premier jour, la liste s’est élargie avec deux autres candidats du RDPC à savoir Gadji Bouba et Halilou Bouba, indiquent nos confrères de CRTV Web.

Toute chose qui a rendu la tâche encore plus ardue.

{source}

<blockquote class=”twitter-tweet”><p lang=”fr” dir=”ltr”>Aux deux candidats enregistrés mardi à l&#39;ouverture (Dr SALI BABANI du RDPC et HAMADOU AMADOU du FSNC), se sont ajoutés hier soir deux autres candidats du RDPC. Il s&#39;agit de GADJI BOUBA et HALILOU BOUBA. Il y avait quatre candidats lors de la suspension des travaux.</p>&mdash; CRTVweb (@CRTV_web) <a href=”https://twitter.com/CRTV_web/status/1235447775321604097?ref_src=twsrc%5Etfw”>March 5, 2020</a></blockquote> <script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>

{/source}

Pour rappel, 13 maires de villes qui remplacent les délégués du gouvernement sont déjà connus en attendant celui de Maroua pour clore le processus.

Reprise de la session ce 5 mars 2020 à 12h au Cercle municipal de Maroua où le verdict sera donné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Coronavirus : Quatre cas déjà détectés au Sénégal

    Coronavirus : Quatre cas déjà détectés au Sénégal

    Football : Voici le 11 entrant du Cameroun contre la Zambie cet après-midi

    Football : Voici le 11 entrant du Cameroun contre la Zambie cet après-midi