in

Le Gouvernement réagit sur le décès de Martinez Zogo

Dans un communiqué rendu public le lundi 23 janvier 2023, le gouvernement du Cameroun à travers le Ministère de la communication se prononce sur le décès de Martinez Zogo, comme l’a constaté Lebledparle.com.

Mincom Sadi

Le journaliste porté disparu dans des circonstances floues depuis plusieurs jours au Cameroun a été retrouvé mort dimanche, ont annoncé son média et sa famille, alors que l’opposition et des organisations de défense de la presse dénoncent un “assassinat”.

Son corps a été découvert tôt dimanche matin à 15 kilomètres au nord de Yaoundé, a affirmé à l’AFP Charly Tchouemou, rédacteur en chef de la radio Amplitude FM. Ce dernier a assuré avoir reconnu sa dépouille, ajoutant que son cadavre était nu et entré en état de décomposition. Le décès a également été confirmé à l’AFP par la compagne de M. Zogo, et une source policière sous couvert de l’anonymat.

Sa dépouille a été acheminée dans la matinée à la morgue de l’hôpital central de Yaoundé, selon M. Tchouemou. Une foule importante y était réunie ainsi que de nombreux éléments des forces de l’ordre, a constaté un journaliste de l’AFP. Une autopsie devait être réalisée sur place, a indiqué à l’AFP une membre de la famille de la victime sous couvert de l’anonymat.

Il faut encore attendre pour connaitre les coupables

« Des recherches actives se poursuivent dans le cadre de l’enquête ouverte, pour retrouver et traduire devant la justice, les auteurs de ce crime odieux,  inqualifiable et inadmissible, et qui ne peut se justifier sous aucun prétexte », écrit Emmanuel René Sadi.

Le gouvernement à travers le Mincom condamne cet assassinat. « Le gouvernement de la république condamne avec la plus grande fermeté, cette attaque dirigée contre un homme des médias, et réaffirme que le Cameroun est un Etat de droit, où les libertés sont garanties, y compris la liberté de presse, et où nul ne peut et ne doit se substituer aux juridictions compétentes, pour se rendre justice », ajoute le Ministre de la communication.

Le gouvernement adresse les condoléances à la famille du défunt, à la corporation, à la fin de son communiqué.

Martinez Zogo, 51 ans, était le directeur général de la radio privée Amplitude FM, basée à Yaoundé, et l’animateur vedette d’une émission quotidienne, Embouteillage, diffusée du lundi au vendredi et très écoutée dans la capitale camerounaise.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

martinez zogo

Akere Muna à propos de la mort de Martinez Zogo : «L’intégrité dans notre pays a disparu »

FB IMG 1674458826276

Mort de Martinez Togo : le SNJC appelle les journalistes à s’habiller en noir