in

Crise anglophone : Le soutien de Tibor Nagy aux sécessionnistes

Crise anglophone : Le soutien de Tibor Nagy aux sécessionnistes

Il devient de plus en plus évident que le diplomate américain réaffirme son soutien aux sécessionnistes. C’était au cours d’une réunion secrète tenue à Sam Rayburn Hall du Congrès américain à Washington, avec certains dirigeants ambazoniens.

Crise anglophone : Le soutien de Tibor Nagy aux sécessionnistes
Tibor Nagy (c) Droits réservés

Véritable menace ou simple piqûre de rappel pour confirmer le plan mis en place pour déstabiliser le Cameroun ? Le distinguo est aujourd’hui difficile à faire au regard des basses manœuvres qu’use désormais le sous-secrétaire américain en charge des affaires africaines. Tibor Nagy a aujourd’hui tombé le masque en apportant son soutien à la horde de terroristes déshumanisées dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Il leur aurait confirmé ce soutien mardi dernier, au cours d’une réunion secrète tenue après sa présentation devant la Chambre des représentants, où il a rassuré les uns et les autres sur l’engagement des États-Unis à trouver des solutions durables à la crise qui sévit depuis plus de 3 ans dans le Noso, car pour l’Homme Afrique de Donald Trump, le Grand dialogue national organisé à Yaoundé par le président de la République a tout simplement été un échec.

Serait-ce à cette aune que le président américain aurait volontairement omis, comme l’a indiqué le porte-parole du gouvernement camerounais dans un communiqué de presse rendu public le 18 novembre dernier, relatif à la suspension du Cameroun de l’Agoa, de faire « la moindre allusion, sans parler de condamnation, aux atrocités innombrables et innommables perpétrées par les bandes armées de sécessionnistes, dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, tant à l’encontre de nos forces que des populations innocentes, alors même que de nombreuses banques d’images et de vidéos en témoignent sans cesse, notamment dans les médias et les réseaux sociaux » ? Ne nous le faites pas dire.

Sinon comment comprendre qu’en moins d’un mois après l’annonce de la suspension du Cameroun de l’Agoa que les pressions des États-Unis sur le gouvernement camerounais se fassent de plus en plus intenses ? Tibor Nagy s’est même voulu rassurant quant à la victoire des sécessionnistes, en expliquant que les gens qui entourent le président Paul Biya et lui font miroiter une victoire militaire se trompent, car selon lui, il n’y aura aucune victoire militaire dans le Noso.

C’est certainement la raison pour laquelle il aurait ostentatoirement demandé au gouvernement d’engager de véritables négociations avec les forces sécessionnistes en prenant notamment une solution qui satisfasse les modérés anglophones, non sans oublier de menacer implicitement d’appuyer la sécession.

Pour la petite histoire, ce Tibor Nagy qu’on a vu en compagnie des sécessionnistes la semaine dernière n’est pas à sa première sortie contre le régime d’Etoudi. On se rappelle encore qu’à la suite de la chute de l’ancien président soudanais Omar Béchir, Tibor Nagy avait clairement indiqué que le suivant sur la liste serait le président Paul Biya.

Ce n’est donc pas de manière fortuite que le sous-secrétaire d’État américain s’acharne sur le régime d’Etoudi. Et ceci dans la ferme intention de faire en sorte que son lobby fasse main basse sur les richesses naturelles du sous-sol camerounais. Et si le complot contre Paul Biya passait par là…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun : Le Krav maga s’invite dans les dojos

    Cameroun : Le Krav maga s’invite dans les dojos

    Olivier Bibou Nissack : « La pilule est amère pour le régime fraudeur et illégitime actuel »

    Olivier Bibou Nissack : « La pilule est amère pour le régime fraudeur et illégitime actuel »