in

Cabral Libii : « On n’ a pas besoin d’être dans la suite d’un Ministre en visite dans un stade, pour constater que celui-ci n’est pas prêt »

Cabral Libii : « On n’ a pas besoin d'être dans la suite d'un Ministre en visite dans un stade, pour constater que celui-ci n'est pas prêt »

Aux dernières heures du dimanche 24 octobre 2021, l’honorable Cabral Libii a fait une série de twitts pour exprimer son opinion à propos de certains sujets brulants de l’heure.

Cabral Libii : « On n’ a pas besoin d'être dans la suite d'un Ministre en visite dans un stade, pour constater que celui-ci n'est pas prêt »
Hon. Cabral Libii (c) Droits réservés

La Coupe d’Afrique des Nations(Can) est prévue au Cameroun du 9 janvier au 6 février 2022. A moins de trois mois, les autorités du pays effectuent de temps à autre, des visites pour évaluer l’état d’avancement des travaux sur les différents sites choisis pour abriter le tournoi continental.

Le Premier ministre Joseph Dion Ngute et le ministre d’Etat, secrétaire général à la présidence de la République, Ferdinand Ngoh  Ngoh,  se sont prêtés à  cet exercice.

Pourtant, de son côté, le député PCRN, Cabral Libii, trouve à redire sur ces infrastructures malgré le mérite que leur a reconnu Roger Milla, Samuel Eto’o Fils, le Sénégalais El Hadj Diouf entre autres.

« On n’a pas besoin d’être dans la suite d’un Ministre en visite dans un stade, pour constater que celui-ci n’est pas prêt », a-t-il écrit sur twitter.

A l’issue des deux visites effectues par Dion Ngute et Ngoh Ngoh, le juriste de formation a une inquiétude : « Le PM a fait une visite inopinée au stade de Garoua, j’ai été surpris de voir le SGPR visiter le même stade quelques jours après. Je me suis demandé du coup lequel des deux va donner la bonne version au Président de la République », s’est-il demandé.

En détails, « C’est clair maintenant, qu’on n’aura pas deux voies à l’entrée de Douala. Vous n’imaginez pas les désagréments que les usagers vont subir pendant la CAN. Comme à chaque fois, cette affaire de CAN finira par des révélations de vol », fait-il remarquer avant de proposer : « Ce que je veux au nom du peuple camerounais, c’est qu’on nous donne des garanties que les complexes, et non les stades, seront achevés ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Moussa Njoya : « La bureaucratisation est le problème de la société Camerounaise »

    Moussa Njoya : « La bureaucratisation est le problème de la société Camerounaise »

    Election à la Fecafoot : Jean Crépin Nyamsi, le candidat qui « maitrise »

    Election à la Fecafoot : Jean Crépin Nyamsi, le candidat qui « maitrise »