in

Accusé de terrorisme, Mohamed Aboutrika reste très aimé en Egypte

Mohamed Aboutrika

La finale perdue de la CAN et l’inscription d’Aboutrika sur une liste de terroristes ne suffiront certainement pas à ternir l’image de l’ancien attaquant vedette de l’équipe des Pharaons battue par le Cameroun en finale de la CAN 2017.


Mohamed Aboutrika
Mohamed Aboutrika – DR

Au début de la CAN 2017, les autorités Egyptiennes ont décidé d’inscrire la star du ballon rond Egyptien sur la liste des terroristes pour financement de la confrérie interdite des Frères musulmans, considérée depuis fin 2013 comme une organisation terroriste par le pouvoir égyptien. En mai 2015, ce sont ses avoirs qui avaient été gelés par un comité gouvernemental chargé de confisquer l’argent des membres des Frères musulmans, dont il a apporté publiquement le soutien et qui fait aujourd’hui l’objet d’une répression acharnée par le régime du président Abdel Fattah Al Sissi.

« Merci aux hommes de l’Egypte. Vous avez été un modèle de combativité, d’esprit et de détermination. Rendez-vous à la Coupe du monde 2018, inch’allah. Nous sommes avec vous. » Le message de l’ancien attaquant Mohamed Aboutrika, publié juste après la défaite, le soir du dimanche 5 février, de l’Egypte (2-1) face au Cameroun en finale de la Coupe d’Afrique des Nations. Et malgré ces accusations, son post a été retweeté par plus de 11 000 internautes et repris par tous les médias locaux.

Sur Twitter ou sur la chaîne qatarie BeIN Sports, où il a analysé de Doha les exploits des Pharaons, ses commentaires ont été systématiquement repris par la presse et les internautes, comme on le ferait pour les analyses d’un grand frère ou d’un sage.

Ce joueur, qui a pris sa retraite en 2013, est la légende du foot égyptien. S’il n’a pas foulé les pelouses du Gabon, pays organisateur de la CAN 2017, Mohamed Aboutrika a marqué cette compétition par ses exploits. Attaquant vedette du très populaire club cairote Al-Ahly, avec lequel il a remporté près d’une vingtaine de titres nationaux et africains, il a été l’auteur des buts victorieux lors des finales de la CAN en 2006 face à la Côte-d’Ivoire puis en 2008 contre le Cameroun.

Elu à sept reprises meilleur joueur d’Egypte, l’attaquant a acquis une renommée internationale durant sa carrière entre 1997 et 2013, récoltant plusieurs distinctions dont le prix BBC du meilleur footballeur africain en 2008 ou encore celle du meilleur buteur de la Coupe du monde des clubs FIFA en 2006.

Parmi les vedettes figurant dans la dernière campagne de promotion de la 4G de l’opérateur téléphonique Vodafone, il reste une valeur sûre pour attirer les consommateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Emmanuel Tonye le vice-recteur de l’Université de Yaoundé I

    « 20 ans d’emprisonnement pour propagation de fausses nouvelles sur les réseaux sociaux, c’est peu ! », pense le vice recteur de l’université de Ydé 1

    Technologie : Collins Nji, premier africain vainqueur du Google hacking contest

    Technologie : Collins Nji, premier africain vainqueur du Google hacking contest