Rodrigue Tonguè au journaliste français Romain Molina qui dénigre les hôtels de Bafoussam : « Menteur… Zimbabwéens et Malawites y ont cohabité sans promiscuité »

Rodrigue Tonguè Ndeutch, journaliste en service à Canal 2 international vient une de plus de briller par un élan de patriotisme en remontant les bretelles au journaliste d'investigation français, Romain Molina.

Romain Molina (c) Droits réservés

Alors que les matchs de poules se sont déroulés au stade de Kouekong à Bafoussam sans anicroche et que les 8ème de finale se déroulent de côté ce 24 janvier 2022, Romain Molina n’a pas manqué de mots pour remettre en cause la qualité des infrastructures hôtelières du chef-lieu de la région de l’Ouest.

Au moment où les Guinéens s’apprêtent à croiser le fer, le journaliste d'investigation français écrit : « La Gambie prépare son huitième de finale contre la Guinée dans des conditions... Six joueurs dans une même chambre avec une seule toilette, les gens du staff qui partagent le même lit... Le sélectionneur Tom Saintfiet a raison de parler, c'est honteux », peut-on lire sur son compte twitter.

Rodrigue Tonguè n’est passé par quatre chemins pour réfuter les propos du confrère français : « Menteur!  Je connais la Vallée de Bana... c'est un hôtel chic. Zimbabwéens et Malawites y ont cohabité sans promiscuité.  Je connais le stade de Bafang. C'est à 15min de l'hôtel. Plus court s'il y'a un cortège.  Je connais l'axe Bana-Bangou-Bafoussam-Kwekong. 45 min en cortège », a-t-il répliqué sur sa page Facebook ce jour.

En rappel, les critiques et les polémiques n’ont pas manqué depuis le début de cette 3ème édition de la Can qui se joue en terre camerounaise. Pourtant, Anthony Pla, un autre journaliste français, a tranché ce débat, réitérant que la perfection n’est pas de ce monde.