La Fifa s’engage à former des arbitres africains plus professionnels

Le protocole d’accord a été signé entre le président de la Fifa Gianni Infantino et le Président de la Caf Patrice Motsepe au Caire en Égypte, lors de la 13e Assemblée Générale Extraordinaire de la Caf.

Protocole Fifa-Caf signé pour la formation des arbitres (c) Droits réservés

L’arbitrage africain vit des heures peu glorieuses avec de scandales qui ne l’honorent aucunement. Lors des derniers matches de poules du 2e tour des éliminatoires pour le mondial 2022, des erreurs d’arbitrage invraisemblables ont été signalées. Toutes choses à laquelle la Fifa veut remédier via la formation.

 « L’arbitrage est un élément si important du football. Nous devons professionnaliser et élever le niveau de l’arbitrage en Afrique et nous assurer d’avoir des arbitres qui sont dans les meilleures conditions. Ce protocole d’accord historique n’est qu’un exemple de la façon dont la Fifa et la Caf peuvent travailler ensemble pour élever les normes des différents aspects du football sur ce grand continent », a déclaré le président de la Fifa, Gianni Infantino.

« L’Afrique se lance dans un voyage qui verra ce continent jouer un rôle très important dans le football mondial. Nous sommes clairs, l’Afrique doit être la meilleure et doit produire les meilleurs joueurs, administrateurs et arbitres. Nous voulons voir des arbitres africains officier lors des phases finales de la Coupe du Monde de la Fifa et nous voulons voir nos officiels de match exceller. Nous soutenons pleinement le talent que nous avons en Afrique et la qualité des arbitres. Avec ce partenariat avec la Fifa, nous prenons des mesures concrètes pour aller dans cette direction audacieuse », a souligné pour sa part le Président de la Caf, Dr Patrice Motsepe

Le président de la Commission des arbitres de la Fifa, Pierluigi Collina, a présenté le programme Star Project lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire, déclarant : « La Fifa se consacre à soutenir les stars de l’arbitrage africain d’aujourd’hui, mais aussi à développer les stars de l’arbitrage de demain. Pour y parvenir, la Fifa et la Caf souhaitent identifier 24 meilleurs candidats de toute l’Afrique, hommes et femmes, pour participer à ce projet. Nous sommes convaincus que ces arbitres non seulement professionnaliseront davantage l’arbitrage en Afrique, mais qu’ils donneront également quelque chose en retour aux jeunes arbitres de leur association membre afin qu’ils puissent devenir eux-mêmes des instructeurs ».

Newsletter :
Déjà plus de 8000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !