L’ancienne ministre Jacqueline Koung à Bessiké décorée à titre posthume

Décédée dans la matinée du mercredi 2 juin 2021 à l’hôpital de la Caisse nationale de Prévoyance sociale(Cnps) à Yaoundé des suites de maladie, Jacqueline Koung à Bessiké a été inhumée samedi dernier à Bafia.

Décoration à titre posthume de Jacqueline Koung à Bessiké (c) Droits réservés

Jacqueline Koung à Bessiké a été inhumée samedi 24 juillet 2021 à Bafia, chef-lieu du départent du Mbam-et-Inoubou dans la région du Centre. L’ancienne ministre des Domaines, Cadastres et des Affaires foncières a été faite Grand Cordon du mérite camerounais par le Président de la République à titre posthume.

La distinction honorifique a été posée sur le cercueil couvert du drapeau national, par le gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Bea, représentant personnel du chef de l’Etat Paul Biya.

Ont également pris part à ces obsèques, la famille du Rassemblement démocratique du peuple camerounais(Rdpc) où la défunte occupait depuis 1996, le poste de deuxième vice-présidente du bureau national de la section féminine du parti : Organisation des Femmes du RDPC (OFRDPC)., des élites du Mbam-et-Inoubou, d’autres autorités administratives, politiques, traditionnelles sans oublier les célébrants de la confession religieuse à laquelle appartenait Jacqueline Koung à Bessiké.

Autre groupe remarquable présent à cette cérémonie funéraire, le Cercle des Amis au Cameroun(Cerac) dont la première dame camerounaise, Chantal Biya, est la présidente fondatrice.

Pour rappel, la femme politique avait quitté le gouvernement le 4 janvier 2019 et remplacée par Henri Eyebe Ayissi. Elle a ensuite été auditionnée au Tribunal criminel spécial (Tcs) dans le cadre de l'opération épervier.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !