Convoqué à la Division de la sécurité militaire, le Dr Fridolin Nké bombe le torse : « Le colonel Bamkui n'est pas encore né, qu'il laisse l'autre là ! »

L’universitaire n’est nullement effrayé par la convocation qui lui a été adressée le 12 juillet dernier et à laquelle il devrait répondre le 21 juillet prochain.

Dr Fridloin Nké (c) Droits réservés

Tel un Socrate devant les juges athéniens avant de boire la ciguë, le Dr Fridolin Nké semble stoïque après avoir reçu la convocation portant objet d’« enquête de sécurité » et signée du Chef de la Division de la sécurité militaire, le Colonel Jöel Émile Bamkui le 12 juillet 2021.  

« Au sujet de la convocation que j'ai reçue relativement à une enquête de sécurité. Le colonel Bamkui n'est pas encore né ! Qu'il laisse l'autre là. Je vais faire un direct Facebook le 20 juillet prochain pour donner ma position aux Camerounais », a affirmé l’enseignant au département de philosophie à l’université de Yaoundé I, au microphone de ABK radio ce vendredi 16 juillet 2021.

Il faut rappeler que le Dr Fridolin Nké est convoqué pour répondre du motif d’ « incitation à l’insurrection et à la mutinerie au sein des Forces de Défense et sécurité ».

L’on se rappelle que le 9 mars 2021, le Pr Pascal Charlemagne Messanga Nyamding, très rude dans ses propos, avait répondu à la convocation du Secrétariat d’Etat à la défense(SED) pour « propagation de fausses nouvelles ».

Au sortir de là, le politologue s’était tout de suite ravisé : « J’ai bien compris la leçon. Il faut avoir beaucoup de respect et ne pas ouvrir sa bouche et analyser certains faits même lorsqu’ils sont palpables. Il faudrait s’abstenir parfois de dire que c’est vert quand c’est vert », avait-il déclaré.

Le philosophe saura-t-il garder son stoïcisme et son verbe jusqu’au bout ? Let wait and see !

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !