in

Bruno Bidjang a été auditionné au Tribunal militaire

En détention au SED depuis plus de deux jours, le journaliste a été entendu au Tribunal militaire le 08 février 2024, a appris Lebledparle.com.

331728186 569898111763069 1775991709984883338 n
Affaire Martinez Zogo : Amougou Belinga exprime son mécontentement contre la détention de Bruno Bidjang

Bruno Bidjang, le directeur général des médias du groupe L’Anecdote, a été auditionné par le commissaire du gouvernement Cerlin Belinga au tribunal militaire de Yaoundé le jeudi 8 janvier 2024. Selon les informations du journal en ligne spécialité dans l’information sur les médias Médiatude. Accompagné de son avocat Charles Tchoungang, Bidjang aurait été confronté à des accusations telles que « l’incitation au soulèvement, l’atteinte à la sûreté nationale et l’incitation à l’insurrection » en lien avec son émission sur Vision 4, où il a reçu le député de l’opposition Cabral Libii le 2 février 2024. De plus, une autre vidéo sur son compte Facebook où il appelait les Camerounais à protester contre l’augmentation du prix du carburant aurait également été évoquée.

Pour approfondir :   Yaoundé : 486 individus interpellés dans une opération de la Gendarmerie

Bruno Bidjang toujours au cachot

Après son audition, Bruno Bidjang a été renvoyé au Secrétariat d’État à la Défense pour « complément d’enquête », apprend-on de cette même source. Il est détenu au SED depuis plus de 48 heures pour avoir dénoncé dans une vidéo,  l’augmentation des prix des produits pétroliers et appelé à des manifestations.  Cette sortie lui a valu des accusations d' »incitation à la rébellion ». Sa détention jugée arbitraire a entraîné une vague de soutien à son endroit sur les réseaux sociaux. De nombreuses voix dénoncent une atteinte à la « liberté d’expression » d’un journaliste.

Alors que l’on pouvait s’attendre à ce que le Groupe L’Anecdote défende son journaliste et haut cadre dans cette situation difficile, le consortium de médias a plutôt réaffirmé son soutien aux institution étatiques tout en sommant ses salariés de ne plus s’exprimer sur les sujets d’actualité dans les réseaux sociaux.


2 Comments

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

K tino eMVOUTOU

Marlène Emvoutou et K-Tino se déchirent sur les réseaux sociaux au sujet de Chantal Biya

Saintfiet

Tom Saintfiet confirme avoir été contacté par Samuel Eto’o pour entraîner les Lions indomptables