Fermeture des 7 écoles à Douala 1er : Lengue Malapa réagit à la sortie de Benjamin Mboutou

Le maire de Douala 1er fait savoir que la municipalité a pris toutes les dispositions légales pour procéder à la fermeture provisoire desdits établissements.

 Jean Jacques Lengue Malapa (c) Droits réservés

Depuis le 1er mars 2021, sept écoles de la commune de Douala 1er restent fermées ; décision prise par le maire Jean Jacques Lengue Malapa de désinfecter les salles de classes en raison de la pandémie du coronavirus qui revient en force.

Une décision que le préfet du Wouri, Benjamin Mboutou, avait qualifié « d’atteinte à la cohésion sociale nationale et incompétence de son auteur » ordonnant la réouverture immédiate des écoles le 02 mars.

Mais depuis lors, l’ordre de l’autorité administrative n’a pas été mis en exécution. Les sept écoles ne rouvriront que le lundi 08 mars 2021.

D’ailleurs, dans une note en date du 04 mars, le maire de Douala 1er justifie la légitimité de son acte : « C’est donc en toute légitimité que nous avons pris des notes de service visant à fermer provisoirement ces écoles afin de procéder à leur désinfection. Prérogative que nous confère la règlementation en vigueur, notamment les articles 75, 161, voire l’article 223 du Code général des collectivités territoriales décentralisées (CTD) », a rappelé Jean-Jacques Lengue Malapa.

Pour l’élu local, «eu égard à tout ce qui précède, on est en droit de s’interroger sur la partie qui souffre d’incompétence et créatrice de malaise social quand on constate la tempête dans un verre d’eau qu’elle a engendrée », a-t-il écrit.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !