Le maire de Yaoundé 5e, Augustin Bala répond à Canal 2 International

Sa réaction arrive quelques onze jours après que les journalistes de la chaine de télévision privée Canal 2 aient été violemment agressés par « ses soldats », alors qu’ils étaient à la quête de l’information.

Augustin Bala (c) Droits réservés

Invité du journal de 20 h sur la chaine BNews le 10 mai 2021, Augustin Bala est revenu brièvement sur les tensions observées le 30 avril entre les conducteurs de motos, et les « soldats » de sa municipalité et qui au passage, ont presque engagé la vie de deux journalistes de la chaine de télévision d’Emanuel Chatué. S’il a condamné la posture de sa police municipale, et questionne aussi la présence de Canal 2 en ces lieux.

« J’ai cru entendre que c’est moi qui avais envoyé des agents de la Commune attaquer ces journalistes. C’est un mauvais procès. Au moment des évènements, j’étais dans mon bureau. Je n’ai été informé que bien après », soutient-il.

Par ailleurs, l’homme politique précise que les auteurs de ces actes avaient été sanctionnés et non sans vanter le professionnalisme de ses hommes : « Les policiers municipaux qui ont été impliqués dans ces actes ont été sanctionnés… nos policiers municipaux sont des professionnels. Ils ont été formés par des responsables de la gendarmerie nationale au respect des droits de l’homme. Ce n’est pas le mauvais comportement de deux d’entre eux qui doit mettre en doute cela ».

Même s’il condamne les dérives de ses agents, il s’interroge sur la présence de Canal 2 dans sa mairie à cette heure : « mais aussi qu’est-ce que les journalistes de Canal 2 viennent cherche à 18 h avec une escouade de moto taximen ? Alors que la concertation avait eu lieu depuis 15 h ? », se demande-t-il.

Cette réaction arrive onze jours après les évènements dans lesquels le journaliste Hycenth Chia, le caméraman Bertrand Tsasse et le chauffeur de Canal 2 ont été pris à parti et battus par des agents de la police municipale de Yaoundé 5.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !