[Opinion]Covid19 : le personnel de santé sous surveillance policière

Dans une tribune publiée sur Facebook, le mardi 23 juin 2020, le General Manager de l’Institut de Recherche pour la Santé et Développement (IRESADE) parle de la mise sur pied d’une brigarde mixte DGSN/MINSANTE pour traquer les personnels de santé véreux qui vendent les tests de dépistage gratuits de la Covid-19. L’économiste de la santé ne comprend pas pourquoi on veut résoudre n problème profond du système de santé avec la police.

Albert Zé - capture photo

……………………………………………………………………………………………………………………..

Suite à plusieurs dénonciations des patients en ce qui concerne la gratuité apparente des soins de la covid19, le Ministre de la Santé Publique a pris la décision de mettre sur pied une équipe mixte (DGSN-Minsante) pour surveiller le personnel de santé.

NON ! Monsieur le ministre, on ne traite pas ses collaborateurs comme des bandits...

Cette décision d'introduire la police dans la gestion du système démontre que le fond du problème n'a pas été saisi jusqu'à présent.

Je continue de dire que le problème évoqué est extrêmement profond et nécessite une attention importante allant au-delà de ces solutions de façade.

Notre système de santé présente de très grandes défaillances dans le circuit de financement public de la santé, d'où les difficultés à implémenter une stratégie de gratuité.

De plus, le personnel qui est le pillier de ce système se fait tabasser dans leur lieu de service sans aucune décision de protection par la police.

Je pense réellement qu'on devrait désormais sortir de l'administration pour aller vers le management...

Albert ZE, Économiste de la santé

 

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !