in

Crise anglophone : L’armée neutralise les « généraux » séparatistes Cross And Die, Tiger, et Princewill à Bamenda

Crise anglophone : L'armée neutralise les « généraux » séparatistes Cross And Die, Tiger, et Princewill à Bamenda

L’armée camerounaise annonce avoir tué un chef de guerre séparatiste baptisé « Général Cross and Die ». Le chef de guérilla a été tué entre le 29 et le 30 octobre 2021 à Ntamafe, localité de Mankon, arrondissement de Bamenda II.

Crise anglophone : L'armée neutralise les « généraux » séparatistes Cross And Die, Tiger, et Princewill à Bamenda
Image d’illustration (c) Droits réservés

« Cross and Die » faisait partie des huit combattants séparatistes tués lors de différentes opérations menées par l’armée camerounaise les 29 et 30 octobre.

Le général de brigade Nka Valere, commandant de la 5e région militaire conjointe, a déclaré que le tristement célèbre Cross and Die tenait un camp séparatiste à Ntankah. Il a été tué alors qu’il assistait aux funérailles d’un de ses proches à Ntamafe vendredi.

L’information sur la mort de Cross and Die a été confirmée par Capo Daniel, chef adjoint de la défense des Forces de défense ambazoniennes (ADF) dans une vidéo sur les réseaux sociaux publiée samedi.

Les détails exacts derrière le meurtre de « Cross and Die » sont encore flous dans ce sens où l’armée n’a pas donné plus de précision sur l’affaire. Mais Capo Daniel dans sa vidéo a déclaré qu’il avait été pris en embuscade par des responsables de la sécurité dans deux véhicules civils banalisés après avoir assisté à un service funèbre. Ses gardes du corps, a-t-il poursuivi, n’ont pas été en mesure de le protéger. Il a également annoncé que son commandant en second prendrait le contrôle du camp séparatiste de Ntankah connu sous le nom de Nouvelle Jérusalem.

Capo Daniel a annoncé une ville morte samedi pour observer la mort de Cross and Die mais elle a été largement ignorée. Beaucoup ont plutôt continué leurs activités de routine.

Les médias d’État rapportent que le général séparatiste Princewill qui a organisé l’attaque tôt vendredi matin sur l’autoroute Bamenda-Santa, autour d’Akum, a également été tué lors d’une opération spéciale au Mile 87, Bali Road. Il a été tué avec cinq autres.

Un autre chef de guérilla, le général Tiger, aurait également été tué par les forces de l’État. L’ADF a confirmé la mort de ses combattants, ajoutant qu’une femme civile avait été blessée dans la fusillade.

Alors que les populations de Bamenda vaquaient à leurs activités de routine samedi, les restes de Cross and Die étaient exposés au rond-point de l’hôpital.

Après avoir tué les généraux séparatistes Mad Dog, Lion, Tiger et Trouble, l’armée est sur le point de tuer le célèbre général “No Pity”.

Bamenda Online rapporte que « l’amélioration de la collecte de renseignements par les forces de sécurité, la coopération avec la population et le désaccord croissant entre les différents groupes séparatistes ont aidé l’armée à remporter des succès majeurs contre les combattants séparatistes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Arrestation de Mr Shine : Voici les faits qui sont reprochés à l’artiste

    Arrestation de Mr Shine : Voici les faits qui sont reprochés à l’artiste

    Présidentielle Cameroun 2025 : La Lékié lance un appel solennel pour la candidature de Paul Biya

    Présidentielle Cameroun 2025 : La Lékié lance un appel solennel pour la candidature de Paul Biya