in

Cameroun : Un gendarme provoque une émeute à Maroua

Cameroun : Un gendarme provoque une émeute à Maroua

Le maréchal des logis Dananan, en service à la brigade de gendarmerie territoriale de Ndoukoula dans le département du Diamaré a provoqué la colère de « commerçants », à qui il avait l’habitude d’extorquer de l’argent, apprend lebledparle.com du journal Le jour.

Cameroun : Un gendarme provoque une émeute à Maroua
Les commerçcants en colère dans la ville de Maroua (c) Droits réservés

Le 30 octobre 2019, le lebledparle.com dans un de ses articles annonçait un soulèvement des commerçants contre les « hommes en tenue » dans la ville de Maroua.

Le journal Le Jour, dans son numéro 3045, revient avec plus de détails sur cette information : « Mercredi matin, aux alentours de 10 h 30, les commerçants avaient à peine ouvert leurs boutiques. Le maréchal des logis Dananan était déjà là à bord de sa voiture Toyota Alex de couleur bleu sombre. Il s’est dirigé vers le coin des vendeurs de produits médicaux de contrebande, où tout le monde le connaît. Il a l’habitude depuis trois ans de faire des descentes dans cet endroit où il effectue régulièrement des saisies de Tramadol (ou Tramol). Cet antidouleur est considéré comme le roi des produits prohibés. Le chef Dananan semble avoir des antennes pour le détecter. Hier, il a coincé un trafiquant. Il lui aurait arraché 50 000 FCFA puis, pour des raisons connues de lui seul, a décidé de confisquer un lot de cahiers pourtant fabriqués au Cameroun, comme des produits de contrebande. Coquins, les commerçants et trafiquants se sont ligués contre lui. Le mot d’ordre est vite passé : il fallait mettre hors d’état de nuire le tourmenteur Dananan, casser sa voiture et lui passer le goût de revenir. Pour motiver les plus timides, une histoire a circulé. Selon des commerçants, le chef Dananan serait, en compagnie d’un de ses amis en civil, allé la veille (mardi soir) arracher la somme de 90 000 FCFA. C’était au domicile d’un trafiquant de Tramol au quartier Barmare. C’est probablement sur cette lancée que le gendarme a décidé de sévir hier », peut-on lire dans les colonnes du journal d’Hamann Mana.

Les commerçants, chauffés à blanc par le récit des « manigances » du gendarme véreux, relate notre confrère, ont entrepris de l’encercler. « Voyant le danger venir, il a appelé au téléphone le chef du poste de police du marché », écrit Le Jour.

Arrivé sur les lieux, le chef du poste de police du marché a découvert qu’il s’agissait d’un gendarme et s’en est offusqué : « Quand c’est déjà dans le marché, vous n’avez pas le droit d’intervenir sans me prévenir », aurait-il lancé à son collègue gendarme en détresse. « Les badauds l’ont entendu. Et la foule s’est déchaînée ».

Prévenu, le général de brigade Pierre Loubazal a ordonné au commandant de la compagnie de gendarmerie de Maroua d’interpeller le fautif et de calmer la situation. Les camarades du maréchal des logis Dananan sont intervenus promptement. Ils l’ont désarmé et traîné par la ceinture sous les vivats de la foule, avant de le garder à vue. « Il sera traduit au tribunal militaire », indique le général de brigade Pierre Loubazal dans les colonnes du journal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Ebolowa meeting MRC

    Cameroun : Échauffourées entre les militants du MRC et la gendarmerie à Ebolowa

    Cameroun : Laurent Esso pour remplacer Adolphe Moudiki à la SNH ?

    Cameroun : Laurent Esso pour remplacer Adolphe Moudiki à la SNH ?