in

Extrême-Nord : L’Onu veut injecter milliards FCFA pour assister les victimes des violences intercommunautaires

arabcho

Le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’Onu(Ocha) a émis ce vœu dans une note produite le 14 février 2022.

arabcho
Les victimes des violences et les responsables de l’Ocha (c) Droits réservés

8 625 000 dollars soit 4,830 milliards FCFA, c’est la somme que mobiliser le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’Onu(Ocha) pour satisfaire à son niveau, les personnes victimes des violences entre Arabes Choas et Mousgoum dans la région de l’Extrême-Nord.

« Une mobilisation rapide de ressources supplémentaires est nécessaire afin de permettre à la communauté humanitaire de combler les besoins urgents identifiés et d’assister les PDI, les retournés et les autres populations affectées par la crise », a écrit l’Ocha.

Selon les chiffres de l’Onu, « « au moins 44 personnes ont été tuées au cours de cette vague de violences, et plus de 100 autres blessées. Selon des sources locales, le bilan serait plus important. Les dégâts sur les habitations et les moyens de subsistance sont également considérables. Des incendies, destructions et pillages de maisons, de greniers et de diverses infrastructures socioéconomiques ont été signalés dans 112 villages. Plusieurs centaines de têtes de bétail, ainsi que du matériel de pêche, ont été perdus ou détruits. La violence a entraîné le déplacement interne de plus de 36 000 personnes, et plus de 35 000 personnes vers le Tchad », lit-on.

Rappelons que les conflits débutés en juin 2021 se sont poursuivis jusqu’au 5 décembre, date à laquelle de nouvelles victimes ont été enregistrées dans l’arrondissement du Logone Birni, département du Logone et Chari, dans la région de l’Extrême-Nord. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ferdinand Ngoh Ngoh SGPR

Ferdinand Ngoh Ngoh interdit aux ministres de l’Economie et des Finances d’effectuer des dépenses de plus d’un milliard de FCFA sans son accord

mini Dieudonne Essomba

Après avoir déclaré que Paul Biya pourrait être manipulé par son épouse, Dieudonné Essomba convoqué au DST