in

Cameroun : La revue de presse du lundi 24 octobre 2022

Cameroun : La revue de presse du lundi 24 octobre 2022

Très chers abonnés, c’est toujours un plaisir de vous retrouver ici tous les matins, vous servir votre revue quotidienne de la presse. Comme tous les jours, recevez ci-dessous, l’essentiel à retenir des informations parues en kiosque au Cameroun ce jour.

Ouvrons notre chemise ce matin sur cette ordonnance qui donne du sourire dans les colonnes d’Échos Santé. Le journal spécialisé dans les questions de sanitaire fait savoir que pour ralentir le développement de tumeurs cancéreuses dans la poitrine, il faut presser régulièrement les seins de « sa partenaire ». Cette recommandation contenue dans le récent rapport du Fonds mondiale de la recherche sur le cancer démontre que les hommes doivent sucer régulièrement les seins de leurs femmes ou leurs petites amies pour réduire les risques de cancer. Cette institution conseille également aux femmes de privilégier l’allaitement maternel. C’est à lire dans les colonnes du journal en kiosque.

EcoMatin de ce matin nous fait savoir que toutes les grandes entreprises, publiques comme privées, tous secteurs confondus, sont concernées par l’opération d’assainissement des dettes de l’État. De grands noms, à l’instar de certaines personnalités, sont épinglés par la direction générale du Budget dans le cadre de l’opération d’audit de la dette flottante de l’État et de ses démembrements. L’audit qui couvre la période allant du 1er janvier 2000 au 31 décembre 2019 a livré ses premiers résultats et l’on recense 5 656 dossiers ayant fait l’objet de rejets définitifs pour divers motifs dont les plus courants concernent le double emploi. En clair, selon les experts en comptabilité publique approchés par notre confrère, les opérateurs économiques ont déposé des documents portant réclamation de créances alors que celles-ci avaient déjà été liquidées.

Les auditeurs des lignes 65 et 94 du budget de l’État sont sous pression, constat EcoNews. Dans son numéro en kiosque ce jour, notre confrère explique que les inspecteurs du Contrôle supérieur de l’État, en charge de cette opération qui a débuté en mai 2022, n’ont perçu que deux mois de frais de servitude. Une situation qui selon le journal EcoNews, « les expose et les fragilise face aux différentes pressions et trafic d’influence auxquels ils font face de la part des 1762 personnes convoquées ».

Le quotidien l’Économie revient sur le forum régional de la finance rurale et agricole qui a réuni les pays d’Afrique centrale et de l’ouest à Yaoundé pendant les 4 jours. Cet évènement intervenu au moment où Agriculteurs et éleveurs des Zones rurales broient du noir côté financement des projets avait pour but, apprend-on, de réfléchir sur les modèles de financement rural et d’innovation pour propulser le développement économique du secteur agropastoral et halieutique en Afrique Subsaharienne.

Essingan revient sur les informations faisant état d’une éventuelle convocation de Ferdinand Ngoh Ngoh au tribunal spécial. « Dans les arcanes du pouvoirs, des faucons ont enclenché une bataille contre le ministre d’État, secrétaire général à la présidence la République dont ils veulent payer la tête », écrit le journal qui estime tout simplement qu’il s’agit d’un harcèlement judiciaire « pour pousser le chef de l’État à le lâcher ».

La Voix des Jeunes annonce le lancement de la deuxième édition de la «Young Graduate program », une initiative jeune, lancée par le banquier camerounais Afriland First Bank visant à offrir des opportunités d’emplois à cette couche sociale. Suivant les détails contenus dans les colonnes du journal d’Ibrahim Yiche en kiosque ce matin, la « Young Graduate program » est une initiative citoyenne qui offre aux jeunes diplômés des établissements d’enseignement supérieur du Cameroun l’opportunité d’une première expérience professionnelle. Ce programme hautement sélectif, peut-on lire, vise à attirer de jeunes talents qui seront formés en vue d’occuper des fonctions diverses dans les équipes d’Afriland First Bank. Le programme s’adresse plus précisément aux titulaires du diplôme de Master et aux étudiants en fin de parcours du cycle Master dans les filières de gestion des universités et grandes écoles publiques et privées camerounaises… Plus d’explications à retrouver en page 3 du journal d’informations juvéniles.

Clôturons cet exercice ce matin avec le journal de Boniface Tchuenkam, Le Financier d’Afrique. Dans sa livraison du jour, le journal de penche sur l’audit de la dette intérieure de l’État du Cameroun. Dans ce chapitre, le journal fait savoir que le ministre des Finances, a publié une liste de 32 359 prestataires dont les demandes ont franchi l’étape du recensement physique des dossiers et dont les créances ont été jugées « auditables ». Une opération de confirmation de ces dettes sera organisée du 17 octobre au 18 novembre 2022. Les prestataires concernés (ou leur mandataire) devront « impérativement » passer au ministère des Finances, munis des documents nécessaires pour la confirmation de la nature et des montants desdites créances, faute de quoi, celles-ci seront considérées et déclarées définitivement rejetées.

Chers abonnés de la revue de la presse, merci de nous avoir renouvelé votre confiance ce matin. Prenons rendez-vous demain pour une nouvelle édition.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Maurice Kamto : « Les massacres du Tchad sont la conséquence directe de l'établissement du pouvoir actuel en violation de la Constitution »

    Maurice Kamto : « Les massacres du Tchad sont la conséquence directe de l’établissement du pouvoir actuel en violation de la Constitution »

    Cabral Libii : « C’est le peuple camerounais qui a payé ma caution en 2018 »

    Cabral Libii : « C’est le peuple camerounais qui a payé ma caution en 2018 »