in

Marches du 22 septembre : L’avocat de Maurice Kamto dénonce la tuerie de deux manifestants

Robby

Robert Amsterdam s’est indigné sur la toile dans la soirée du 22 septembre 2020, jour des marches annoncées par Maurice Kamto.  

Robby
Robert Amsterdam (c) Droits réservés

Les « marches pacifiques » annoncées par le président national du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(MRC) Maurice Kamto ont effectivement eu lieu le mardi 22 septembre 2020.

 Aussi bien au Cameroun que dans plusieurs représentations diplomatiques à l’étranger, des citoyens tenant le drapeau du Cameroun ont marché dans les rues. Dans les rangs, certaines figures du MRC à l’instar d’Albert Nzongang.

Au cours de ces manifestations qui appelaient au départ du président Paul Biya, au pouvoir depuis 38 ans, ont été observés des accrochages entre ceux qui ont investi les rues et les forces de l’Ordre et de sécurité.

Pour approfondir :   Richard Makon : Au Cameroun, « l'ordre gouvernant est essoufflé »

Selon l’avocat d Maurice Kamto, Robert Amsterdam, deux manifestants ont été tués à Douala tandis que qu’une centaine a été arrêtée.

Par ailleurs, l’avocat international a déploré le silence des médias français qu’il accuse d’être pro le régime de Yaoundé lors du déroulement de ladite marche appelant au “changement”.

Pourtant, dans un communiqué lu sur Radio France International(RFI), le media français a dénoncé les violences subies sur son correspondant à Yaoundé Polycarpe Esssomba, pendant qu’il couvrait l’évènement.

RFI indiquait dans son communiqué qu’après avoir été brutalisé, son correspondant a été détenu pendant plusieurs heures avant d’être relâché.  

Pour approfondir :   Cameroun: 14 places de sénateurs garanties à l’opposition

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Kamto Maurice Discours

Cameroun : Maurice Kamto annonce la poursuite des marches pacifiques pour appeler au départ de Paul Biya

Francis Bonga vision4

Francis Bonga démissionne de Vison 4