in

La revue de presse camerounaise du mercredi 22 mars 2023

Très chers abonnés, bonjour et merci une fois de plus d’être connecté à lebledparle.com pour lire votre revue quotidienne de la presse. Comme tous les matins, regardez ci-dessous, l’essentiel des informations disponibles en kiosque ce matin au Cameroun.

Presentation1 3

Le journal d’Émile Fidieck, EcoMatin évoque en grande Une ce matin, la question de délestage au Cameroun. Dans ce sens, notre confrère « la marche contre les délestages organisée par Cabral Libii n’a certes pas connu le succès escompté en termes de mobilisation. Mais, la préoccupation du leader du PCRN est également partagée au sein du gouvernement, précisément par Gaston Eloundou Essomba qui a trouvé en Eneo le coupable idéal. Pour le Minee et ses services, la filiale détenue à 51% par le fonds britannique Actis est en grande partie comptable de cet état de choses, pour avoir été défaillante par rapport à ses obligations contractuelles ». Lire le décryptage d’EcoMatin en kiosque.

En politique, Cameroon Tribune annonce pour demain, la cérémonie de proclamation des résultats des élections sénatoriales tenues le 12 mars dernier au siège de l’institution chargée de cet exercice. Il s’agira, apprend-on, d’une confirmation de la razzia du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) qui, au sortir des urnes, a raflé les 70 sièges de sénateurs en jeu pour cette élection, sur l’ensemble du territoire national. Certes le contentieux postélectoral a connu cinq recours dont trois déposés par le Front des démocrates camerounais (FDC) et deux par le Social democratic front (SDF). Des recours tous déclarés irrecevables par le Conseil constitutionnel faute de preuves, malgré leur recevabilité sur la forme.

Justement à sa grande Une La Nouvelle Expression confirme le rejet de tous les recours formulés par les partis politiques on vue d’obtenir l’annulation partielle ou totale des élections sénatoriale. Dix partis politiques étaient en compétition dans les dix régions pour la chasse aux 70 sièges prévus pour la première phase de cette épreuve électorale. Avec seul le parti au pouvoir qui était en course dans toutes les régions, en étant le pourvoyeur du plus grand vivier d’électeurs. Les pronostics ont été confirmés.

Pour approfondir :   Cameroun : Le top 5 des personnalités les plus riches de la région de l’Ouest

Puisque le RDPC, le parti au pouvoir a tout raflé, L’œil du Sahel en kiosque nous fait savoir que les formations politique du Grand-nord qui étaient en compétition, à savoir le FSNC, l’UNDP, l’ANDP et le MDR attendent un « geste » de Paul Biya pour espérer être représentés à la chambre haute du parlement.

Le secteur bancaire camerounais resté dynamique ces dernières années, enregistrera bientôt l’arrivée d’une nouvelle banque avec pour nom de baptême, Africa Golden Bank (AGB). Le ministère des Finances a confirmé en septembre 2022, et l’information se précise. Le dossier qui faisait l’objet d’une instruction auprès de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC), vient de bénéficier de l’onction de cette dernière, selon les informations du quotidien l’Économie. C’est à lire en détails en page 3.

Émergence en kiosque parle de la « danse macabre autour de la dépouille de Martinez Zogo ». Selon le récit de notre confrère, depuis ces derniers jours, le programme des obsèques de Martinez Zogo circule sur les réseaux sociaux. L’organisation de ces rituels funéraires ne rencontre pas l’assentiment de l’épouse du chef de chaîne d’Amplitude Fm et des autres membres de la famille qui crie, sur le champ, à la manipulation. « En effet, deux camps s’affrontent pour la tenue ou non des cérémonies funéraires du journaliste. D’un côté, une dame annonce l’organisation des rituels funèbres du chef de chaîne d’Amplitude Fm. De l’autre, Diane Zogo et d’autres membres de la famille s’y opposent tant ils ne se recon- naissent pas dans le ficelage de ce pro- gramme diffusé de manière prescriptive et massive sur les réseaux sociaux. Dans ce programme qui a fuité sur la toile, l’on constate, curieusement, la non-figuration du nom de Diane Zogo. Toute ayant suscité son aversion et sa désapprobation », peut-on lire dans le journal.

Pour approfondir :   Célestin Bedzigui tacle Amougou Belinga : « "Zoml'oo des Zoml'oo" ne correspond à rien dans la nomenclature nobiliaire Ekang »

Chers abonnés, nous arrivons ainsi au terme de notre revue de la presse. Merci de vous avoir compté parmi nos lecteurs ce matin. À demain pour une autre sortie.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

smig augmentation cameroun

Cameroun : Une nouvelle grille du salaire minimum entre désormais en vigueur

Minko Fotso

Koppo présente ses excuses à Kareyce Fotso