in

La revue de presse camerounaise du mardi 14 mars 2023

Très chers abonnés, bonjour et bienvenus à la revue de presse, édition du 14 mars 2023. Comme tous les matins, retrouvez ci-dessous, l’essentiel à retenir de l’actualité en kiosque ce jour au Cameroun.

IMG 20230314 WA0002

On commence ce matin avec Le Régional Info +, e journal de Rodrigue Florent Ngani, qui s’intéresse aux élections sénatoriales du 12 mars 2023 au Cameroun. Selon notre confrère qui fait le tour des 10 régions, il en ressort que le Rdpc, parti au pouvoir, a battu l’opposition « dans une élégance républicaine ». C’est à lire dans le journal en kiosque ce matin.

La victoire du Rassemblement démocratique du Peuple camerounais (Rdpc) aux élections Sénatoriales occupe également la grande Une du journal de Mohamadou Moustafa. Notre confrère s’interesse plutôt à la performance de l’Undp dans l’Adamaoua. Des détails à lire dans le Bihebdomadaire d’informations générales et d’analyses Kamaroes News.

Le quotidien Épervier d’Afric ne s’écarte pas de cette actualité. Le journal fait savoir que l’on s’achemine vers une majorité obèse du Rdpc à la chambre haute du parlement camerounais. C’est un dossier à lire ce matin.

Pour sa part, le Bihebdomadaire d’informations générales et d’enquêtes Le Témoin de Francis Bonga nous apprend que dans le cadre de cette élection, le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana a confirmé son leadership dans la Mefou-et-Afamba en réalisant un 100 % dans un département où « les sceptiques avaient déjà prédit un vote compliqué pour le parti au pouvoir ».

L’hebdomadaire général contre les inégalités sociales, L’essor parle des sénatoriales 2023 dans l’Adamaoua. Le journal présente à sa Une, les 8 artisans de la victoire du Rdpc dans l’Adamaoua. Cadres d’administration, hommes d’affaires, ces fils et l’Adamaoua ont comme on le dit souvent, ont franchement mouillé le maillot lors de ces élections sénatoriales où l’on a constaté la chute de l’Undp dans son principal bastion.

Pour approfondir :   Diaspora : Patrice Nganang mis à nu par la brigade anti-sardinards

En culture, l’on apprend que le roman « Fils de prélat » d’Armand Claude Abanda a reçu un prix au Salon international de l’industrie du livre de Yaoundé (Silly), édition 2023. Publié en 2005 à Yaoundé aux Éditions CLE, Fils de prélat est le produit de la plume d’un homme actif sur la scène publique camerounaise de nos jours, Armand Claude ABANDA. Elle nous présente aux antipodes un jeune garçon placé entre ce qui tient lieu de battants d’une porte et un homme en soutane placé devant une chapelle entourée de lumière, symbolisant certainement le caractère sacré du lieu. Le chemin tordu séparant les deux personnages serait donc la traduction de l’incompatibilité des deux vocations, qui, selon les dogmes catholiques, ne vont pas du tout ensembles. Retrouvez les détails dans les colonnes du journal L’Info à Chaud.

Depuis quelque temps, des coupeurs de route sévissent sur l’axe Douala – Yaoundé et créent la panique chez les voyageurs. Ce phénomène a pris une ampleur inquiétante ces derniers jours, comme en témoignent les attaques contre quatre bus de voyageurs dans la nuit de dimanche à lundi. Et suivant le journal Mutations en kiosque, le premier bus à être agressé était un bus de l’agence Buca voyages. Les assaillants ont réussi à arrêter le véhicule avant de dépouiller les passagers de tous leurs biens. Les deux autres bus attaqués appartenaient aux agences Touristique voyages et Finexs voyages. Les passagers ont été dépouillés de leurs biens et certains ont même été agressés physiquement.

Pour approfondir :   La raison pour laquelle le Youtubeur Steve Fah est traîné en justice par l’ordre national des avocats

Défilé de mode – ambassade de France – Ketcha Courtes. Impertinence… Selon le Bihebdomadaire d’analyses, d’enquêtes et d’informations générales, Le Point Hebdo le ministre de l’Habitat et du Développement urbain a défilé le 8 mars 2023 devant un parterre ébahi et moqueur. « Une pitrerie qui ramène à ce parachutage des réseaux sociaux qui enfonce la nation et la traîne dans une décrépitude sans mesure », indique le journal, qui estime dans la foulée que le gouvernement, à travers le ministre de l’Habitat et du Développement urbain vient de toucher le fond et la décadence.

Le quotidien de L’Économie s’intéresse ce matin à l’impression des manuels scolaires. Le tabloïd indique que les éditeurs locaux sont dorénavant tournés vers l’extérieur. Plusieurs raisons expliquent cette situation qui constitue un manque à gagner important pour l’industrie locale.

Très chers abonnés, merci d’avoir été une fois des nôtres ce matin. Prenons rendez-vous demain pour une nouvelle édition de la revue de la presse.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bassong Bernard

Bernard Bassong : « à la Fecafoot également il y’a un gros problème de communication »

jad20220311 ass cameroun cabrallibii 1256x628 1647006353

Grève contre les coupures d’électricité : Le ministre de Gaston Eloundou Essomba invite Cabral Libii à son cabinet