in

Jean Crépin Nyamsi : « Samuel Eto’o est victime de sa sympathie humaine légendaire »

Le soutien du président de la Fecafoot a fait cette déclaration sur son compte Facebook, le mardi 15 août 2023, comme l’a constaté Lebledparle.com.

Nyamsi Etoo
Jean Crépin Nyamsi et Samuel Eto'o Fils - collage photo

L’acteur sportif dénonce les amis de Samuel Eto’o d’hier qui sont aujourd’hui ses véritables bourreaux. « Aujourd’hui, certaines personnes qui ont mangé avec Samuel Eto’o, il a eu confiance en eux et il ne savait pas qu’il était en train de reproduire du Laurent Gbagbo au Cameroun et pourtant les X-MALEYA avaient chanté bien avant son élection à la présidence de la Fécafoot. Samuel Eto’o est victime de sa sympathie humaine légendaire. La rigueur qu’il met dans le travail comme Koudou Laurent Gbagbo, n’arrange pas des amis et connaissances d’hier. Ils ont cru qu’ils pouvaient tout faire par amitié à l’homme sans connaître que le monsieur est là pour la restructuration de notre football », écrit l’ancien candidat à la présidence de la Fecafoot et allié de Samuel Eto’o Fils.

Lebledparle.com vous propose le texte intégral

Nous avons tous été des témoins ici quand les ennemis du changement voulaient la tête de Laurent Gbagbo, Président de la Côte d’Ivoire.

Ils avaient organisé une stratégie pour l’humilier aux yeux monde entier. Ses sympathisants ayant compris la manigance, avaient décidé de faire bloc derrière leur champion. De la Côte d’Ivoire à la CPI et de la Belgique en Côte d’Ivoire, ses ennemis n’ont pas eu sa peau, grâce à la vigilance de ses sympathisants.

Aujourd’hui, certaines personnes qui ont mangé avec Samuel Eto’o, il a eu confiance en eux et il ne savait pas qu’il était en train de reproduire du Laurent Gbagbo au Cameroun et pourtant les X-MALEYA avaient chanté bien avant son élection à la présidence de la Fécafoot.

Pour approfondir :   La raison cachée de la présence d’André Onana au Cameroun

Samuel Eto’o est victime de sa sympathie humaine légendaire. La rigueur qu’il met dans le travail comme Koudou Laurent Gbagbo, n’arrange pas des amis et connaissances d’hier. Ils ont cru qu’ils pouvaient tout faire par amitié à l’homme sans connaître que le monsieur est là pour la restructuration de notre football.

Tout acte novateur constitue un sérieux problème pour leur business qu’ils ont installé à la Fécafoot. Comment comprendre que nous, présidents de clubs sommes irresponsables de payer le salaire des joueurs, mais nous avons les moyens pour prendre les avocats et payer les billets d’avion pour aller défendre nos intérêts ailleurs?

Le peuple doit comprendre que Samuel Eto’o ne roule pas pour son intérêt personnel. Il est là pour le développement du football camerounais.

Ne l’oublions surtout pas. Il est un être humain avec les qualités et les défauts. Vous ovationnez les mêmes personnes qui sont au perchoir du football depuis des années et nous voulons combattre Paul Biya pour sa longévité au pouvoir pourquoi ?

Le constat est simple et clair. Le peuple camerounais n’est pas encore prêt pour le changement.

Vous combattez Paul Biya parce que ses militants ses orgueilleux, impolis et n’acceptent pas les critiques.

Vous combattez les opposants parce que les militants sont impolis, orgueilleux et personne n’accepte les critiques contre son leader.

Vous combattez Samuel Eto’o parce que vous estimez que ses sympathisants sont orgueilleux, impolis et n’acceptent pas les critiques.

Nous pouvons donc conclure que le changement sera impossible au Cameroun. Personne n’accepte voir son leader être traîné dans la boue?

Le constat est malheureusement amer et concret. Animons juste le débat et permettons au fondateur de la plateforme « Méta » de voir sa société grandir.

Les intelligences et de sabitous de trop dans un pays ne sont qu’une cour de récréation avec beaucoup d’enfants.

Je reste et je demeure l’allié fidèle et loyal du Président Samuel Eto’o

Dr Jean Crépin Soter Nyamsi

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Nforgang ABK

Charles Nforgang : « La presse fait chaque jour plus de mal à ce pays »

JC Mbede Fouda

Fecafoot : Après les décisions du TAS, un journaliste propose huit solutions de sortie de crise