Un présumé braconnier appréhendé avec les produits d’une valeur d’environ 200 millions de FCFA à Yaoundé

L’estimatif a été fait par le service technique de la brigade de gendarmerie de Nlonkak dans la l’arrondissement de Yaoundé 1er.

Les produits saisis-capture d'écran

 « 32 sacs d’écailles de pangolin et 3 peau de panthère d’une valeur d’environ 200 millions de FCFA », tel est le butin saisi entre les mains d’un jeune homme au quartier Briqueterie à Yaoundé le 21 juillet 2021. C’est l’aboutissement d’une opération de deux semaines menée par les éléments de la gendarmerie de Nlongkak avec la collaboration de la délégation régionale des Forêts et la Faune.

Selon le reportage de Canal 2 international, le présumé braconnier a été interpellé alors qu’il s’apprêtait à expédier les produits au Nigéria. Selon le commandant de brigade de Nlongkak, l’adjudant-chef Claude Mboutou Abessolo, c’est grâce aux réseaux de renseignement qu’ils sont parvenus à mettre la main sur cet individu qui pratique le trafic des espèces protégées. Vu la somme faramineuse évoquée, l’homme en tenue a souligné que le réseau de trafic s’étend au Nigeria en passant par le Benin.

Pour sa part, Harouna Nyandji Mgbatou, sous-préfet de Yaoundé I, a invité les chasseurs à exercer l’activité « en toute légalité parce que les activités de chasse sont réglementées ».

La loi camerounaise sur les espèces sauvages, condamne toute personne reconnue coupable du meurtre ou du trafic d’espèces sauvages totalement protégées à trois ans d’emprisonnement et / ou dix millions de francs CFA d’amende.

L’homme dont l’identité n’a pas été révélée à la presse aura donc à répondre de son acte devant la justice.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !