in

Un trafiquant de faux médicaments tente de corrompre un gendarme avec une somme de 500 mille FCFA  

178091265 1167212113740056 8046923328599432660 n

Dans la nuit du 22 au 23 avril 2021, de patrouille dans la circonscription de Mewoulou, au lieu-dit Akok Ndoué, les éléments du Poste de Gendarmerie de Mewoulou, Compagnie de Gendarmerie de Yaoundé 2 ont interpellé un taximan qui transportait des cartons de médicaments et un matelas pour dissimuler ladite cargaison.


178091265 1167212113740056 8046923328599432660 n
Image d’illustration (c) Droits réservés

Un examen méticuleux desdits produits a permis de se rendre compte qu’il s’agissait de médicaments dont la date de péremption était dépassée.

L’inventaire effectué a permis de recenser 35 cartons, soit un total de 3500 flacons de médicaments périmés notamment de la multivitamine en sirop et de l’ibuprofène paracétamol, destinés aux nourrissons.

Selon les sources officielles de la gendarmerie nationale, les produits pharmaceutiques étaient périmés depuis respectivement 33 et 20 mois. « Le mode opératoire consistait à modifier la date de péremption à l’aide d’un tampon particulier, avant la vente », apprend-on.

Pour approfondir :   Cameroun: 70 filles victimes de trafic humain à destination du Moyen-Orient retrouvées

Selon un expert de Laboratoire National de Contrôle de qualité des Médicaments et d’Expertise (LANACOME) requis, la consommation de ces médicaments aurait pu entraîner une hépatite ou un ulcère du foie chez le nourrisson.

Le présumé propriétaire des médicaments a été invité à se rendre au Poste de Gendarmerie de Mewoulou. Y étant, celui-ci a tenté de corrompre le chef de ladite unité en lui proposant la coquette somme de 500.000 F CFA, mais en vain.

La cargaison de médicaments et la somme d’argent ont été mises sous scellés. Le présumé trafiquant a été placé en garde à vue, en attendant d’être présenté au Procureur de la République ce 30 avril 2021, pour y répondre de ses actes.

Pour approfondir :   Congo-Kinshassa : Voici la femme poisson [Vidéo]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesaangol

Pr Messanga Nyamding : « Sur dix régions, nous avons aujourd’hui, six en rupture avec Yaoundé »

Des présumés dealers dans les mailles de la Brigade de gendarmerie de Poumpoumré