in

Christian Bomo Ntimbane demande à Macky Sall de ne pas tuer la démocratie Sénégalaise

La demande a été faite à travers une lettre ouverte adressé à l’actuel président du Sénégal qui veut briguer un troisième mandat au pays de Léopold Sédar Senghor, comme l’a constaté Lebledparle.com le lundi 29 mai 2023.

Macky Sall Ousmane Sonko

Cette sortie de l’Avocat camerounais intervient dans le contexte du débat sur le troisième mandat qui vient de rebondir au Sénégal après la divulgation de l’existence d’une expertise française qui pense que ce mandat est possible. Il s’agit de Guillaume Drago, constitutionaliste français plus connu pour ses piges dans l’école de Marion Maréchal LePen que pour sa connaissance de l’histoire et des sociétés sénégalaise.

Ci-dessous, la lettre ouverte intégrale

Monsieur le président Macky Sall, vous nous avez tués !

Monsieur le Président de la République,

Pour faire évoluer la démocratie et le respect des libertés et droits dans mon pays le Cameroun, le Sénégal a toujours été cette référence, ce modèle qu’on présentait efficacement pour confondre, le pouvoir totalitaire de Yaoundé.

Qu’aurions- nous encore à opposer  au Président Paul Biya lorsqu’il  devient  votre  guide, votre maître  en politique de conservation du pouvoir personnel ?

Ce que vous essayez de faire à votre opposant  Ousmane Sonko  pour le rendre inéligible à la prochaine élection présidentielle, par une instrumentalisation visible de la justice et des lois, votre maître Paul Biya l’avait déjà fait en éliminant politiquement tous  ceux qu’ils soupçonnaient  d’avoir des prétentions présidentielles sérieuses.

Exemple du  cas de l’ancien ministre d’État Marafa Hamidou Yaya dont les ambitions présidentielles ne faisaient plus l’objet d’aucun doute et qui purgent actuellement une peine d’emprisonnement de 20 ans à la suite d’un curieux  procès kafkaïen.

Pour approfondir :   Bénin : 26 ministres signent les dix commandements de Boni Yayi

En 1992, face à la montée en puissance de l’opposant upeciste le professeur Henri Hogbe Nlend, qui travaillait à Bordeaux en France, il fera adopter une loi qui exclurait désormais les éventuels candidats issus de la diaspora qui n’auront pas résidé 01 an continue sur le territoire national.

Monsieur le Président Macky Sall, exactement comme le Président Paul BIYA, vous avez accepté le principe de  limitation des mandats présidentiels à 02  pour ne pas vouloir la respecter par la suite.

Tout simplement parce que vous avez pris goût à la jouissance du pouvoir pour vous et pour votre clan.

Au Sénégal tout comme au Cameroun, il se dit dans l’opinion que votre épouse Madame Marieme Faye Sall est très influente auprès de vous et ne serait pas si éloignée de votre ambition claire  d’ éternisation au pouvoir comme le fait exactement Madame Chantal Biya qui manifeste une passion aux ors et lambris du  palais présidentiel d’Etoudi , pour lequel elle met toute sa contribution , pour déterminer  son mari  à y rester éternellement.

Tout comme le président Paul Biya en 2008 lorsque des jeunes sont descendus dans la rue pour empêcher la modification constitutionnelle, l’armée et les forces de l’ordre  tireront  sur la foule en causant plus d’une centaine  de morts selon certaines ONG et 40 morts selon le gouvernement, vous aussi vous aussi avez  laissé impunément , les forces de l’ordre sénégalaises  ouvrir le feu sur des manifestants en mars 2021, parce qu’ ils s’opposaient à l’arrestation arbitraire de votre farouche opposant Ousmane Sonko.

Pour approfondir :   Mali : Ce que l'on sait sur la tentative de coup d'Etat au Mali

Monsieur le Président Macky Sall,

Vous ne vous rendez certainement pas compte de ce que le Sénégal représentait pour l’idéal de démocratie et de liberté en Afrique et pour tous ces africains de l’espace francophone qui vivent sous des dictatures.

Avec votre désir de rester au pouvoir en imitant votre maître politique le Président Paul Biya, vous avez stoppé leur espoir de connaître la démocratie et la liberté.

Vous nous avez enlevé notre seule arme de dénonciation qu’était l’exemple sénégalais.

Vous nous avez tués !

Christian Ntimbane Bomo

Société Civile des réconciliateurs (Cameroun)

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

biya-coupe-cameroun.jpg

Coupe Cameroun : Incroyable ! la cagnotte du vainqueur honteusement retranchée

Kamto Libii debat

Jean Crépin Nyamsi : « politiquement Kamto est nul devant Cabral Libii »