in ,

Célestin Djamen : « Renouveler le contrat de Rigobert Song serait un acte d’hostilité envers la patrie »

L’homme politique s’oppose à une prolongation de contrat de Rigobert Song à la tête des Lions indomptables. Par ailleurs, il dresse le profil du successeur idéal qui pourrait enclencher une nouvelle dynamique positive après les récentes performances en dents de scie de la sélection fanion.

field media image 1339753 song tv5 2404
Rigobert Song (c) Tv5 Monde

Alors que le contrat de 2 ans de Rigobert Song à la tête de l’équipe nationale de football du Cameroun s’achemine vers la fin, le débat de sa succession prend de l’ampleur. Pour beaucoup d’observateurs et fans des Lions indomptables, il faut tourner la page Song, sans autre forme de procès. « Renouveler le contrat de Rigobert Song serait un acte d’hostilité contre la patrie. Le peuple veut Un camerounais compétent à la tête des Lions qui sont déjà sous assistance respiratoire », écrit Célestin Djamen le 20 février sur sa page Facebook. Dans un développement plus approfondi, l’ancien militant du MRC énumère les qualités que devrait réunir le nouveau patron du banc de touche des Lions indomptables.

Le Cameroun est une marque déposée en matière de football

« Plus de 6 Sélectionneurs limogés pour résultats médiocres après la CAN 2024 en Côte d’Ivoire. Au Cameroun on fait la sorcellerie, on nous parle de « reconstruction », ce mot magique qu’on utilise comme cache-sexe de l’incompétence et de la médiocrité. Heureusement que le coach Ivoirien nous a magistralement démontré, en moins d’une semaine, que ce mot « Reconstruction » était une grosse arnaque. Song doit donc partir, c’est une question de logique et de bon sens, on n’atterrit pas comme coach d’une nation légendaire du football mondial comme le Cameroun pour « reconstruire » mais bien pour faire des résultats. The next please ! Pour coacher les Lions indomptables, il faut que que les futurs prétendants aient achevé leur propre reconstruction car lorsqu’on pénètre dans la Tanière c’est pour gagner et lorsqu’on collectionne les défaites on doit être purement et simplement remercié. L’équipe nationale du Cameroun n’est pas un musée pour les médiocres. Le maintien ou la reconduction d’un Sélectionneur incompétent soit par copinage soit par affinité communautaire est un acte de haute trahison, un acte d’hostilité contre la patrie puisqu’on foule au pied l’intérêt supérieur de la nation en privilégiant les individus. Inadmissible ! Le Cameroun n’est ni la Côte d’Ivoire, ni le Sénégal ni l’Égypte etc. nous sommes une nation spéciale, un label , une marque déposée en matière de football. On ne confie pas les Lions indomptables au premier venu », argumente-t-il ce 21 février. Un avis que partage de nombreux camerounais au regard du bilan décevant de Rigobert Song.

Pour approfondir :   Can 2021 : Paul Biya félicite Macky Sall du Sénégal et Abdel Fattah Al-Sissi de l’Egypte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revue de presse

La revue de presse camerounaise du mercredi 21 février 2024

Mayole Fran

Mayole Francine : « Je suis prête à tout (quitter les réseaux) pour l’homme de ma vie