in ,

En crise, la sélection camerounaise se dirige vers un mois de mars sans rassemblement

En dépit d’une trêve internationale prévue fin mars par le calendrier FIFA, le Cameroun qui sort d’une CAN en deçà des attentes, n’a pas négocié de rencontre durant cette période.

CAN Camer
Les Lions à la CAN 2023-DR

L’équipe nationale du Cameroun ne traverse pas la période la plus faste de son histoire. Toujours dans l’attente d’un sélectionneur après le départ de Rigobert Song, les Lions indomptables ne devraient pas retrouver leur tanière en ce mois de mars. Pour cause, il n’y a aucun match de prévu. La Fecafoot n’a pas négocié avec un sparring partner pour une quelconque affiche amicale. Cette situation est aux antipodes du professionnalisme annoncé par Samuel Eto’o dès sa prise de fonction et appelé par les supporters des Lions indomptables de tous leurs vœux.

On a envie de voir une équipe camerounaise compétitive

Après l’échec de la CAN 2023, le président de la République a instruit au ministre des Sports de veiller à une meilleure organisation du football camerounais pour lequel l’Etat consent beaucoup de moyens. De nombreux observateurs s’accordent ainsi pour dire que la gestion actuelle du football camerounais n’est pas bonne.  « Il n’y a pas de dialogue, les gens ne sont pas ensemble dans cette fédération-là. C’est pour ça que je voulais réveiller quelque chose en disant que le Cameroun… Je sais que l’État camerounais fait des efforts en donnant beaucoup de moyens à la Fédération. Et ce n’est pas normal qu’ils échouent comme ça », a déclaré El Hadji Diouf dans un entretien avec la chaîne ivoirienne La 3 TV. « On a envie de voir une équipe du Cameroun compétitive. Un Cameroun d’avant qui donne beaucoup de satisfactions a l’Afrique. C’est pourquoi j’avais dit cela et je le pense encore. Et je pense que c’est un débat qui est ouvert au Cameroun et les gens en parlent et les choses doivent avancer. Si vous connaissez Le Hadj Diouf, si la Fédération sénégalaise de Football était dans la même situation, j’allais le dire aussi sans état d’âme », souhaite-t-il.

Pour approfondir :   Normalisation à la FECAFOOT: Me Dieudonné Happi « Nous n’avons pas droit à l’erreur »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Violence Conjugale

Une femme tuée à coup de marteau devant ses enfants par son compagnon à Yaoundé

La revue de presse lundi 1

La revue de presse du lundi 18 mars 2024