in ,

CAN 2023 : Plusieurs observateurs veulent voir Zambo Anguissa déchu de son statut de capitaine

La défaite nette du Cameroun face au tenant du titre sénégalais n’aura pas été sans conséquence. Plusieurs joueurs sont remis en question dont le capitaine André-Franck Zambo Anguissa.

Anguissa
Zambo Anguissa (c) Droits réservés

Le costume de capitaine est-il trop grand pour le numéro 8 des Lions indomptables ? Telle est l’interrogation que semblent se poser de milliers de supporter de l’équipe du Cameroun à l’issue du deuxième match des hommes de Rigobert Song à la CAN 2023 contre ceux d’Aliou Cissé. Leader espéré de la sélection en l’absence de Vincent Aboubakar blessé, Zambo Anguissa ne brille pas par l’exemple. Bien que peu aidé par un milieu de terrain relativement moyen, le champion d’Italie en titre ne fait guère montre de la hargne, de la combativité et du charisme qu’on attend d’un capitaine des Lions indomptables. Taciturne et très souvent nonchalant dans son attitude, on ne le voit jamais haranguer ses coéquipiers. Techniquement, la justesse qu’on lui connaît en club n’est pas toujours au rendez-vous. L’ancien marseillais comme inhibé par l’enjeu des matchs, est brouillon sur plusieurs phases de jeu. Sur la toile au Cameroun, il est impossible d’y tour sans apercevoir les critiques en direction du milieu de terrain de 28 ans qui, dirait-on : « bouffe la tontine ».

Pour approfondir :   Supposée fin de carrière de Gaëlle Enganamouït : Gabrielle Aboudi Onguéné prend la nouvelle avec des pincettes

Qui pour prendre le leadership en l’absence d’Aboubakar ?

« L’attitude de certains cadres de l’équipe du Cameroun était juste ridicule. Zambo Anguissa en premier, du fait de son statut de Capitaine. Le milieu napolitain n’a jamais réussi à assumer son statut, celui de leader, celui du joueur qui doit remobiliser les troupes en situation de difficulté. On a plutôt vu un Zambo Anguissa peu concerné, et surtout désinvolte, abandonnant quasiment la plupart des temps, ses partenaires de l’entre jeu. Kemen en a d’ailleurs payé les frais, avec un avertissement conséquent à une mauvaise passe de Zambo qui s’est par la suite arrêté à la perte de la balle », écrit le journaliste de CFOOT Alain Denis Ikoul.

Pour Ikoul, il va sans dire que : « le milieu napolitain semble être trop petit pour le costume de Capitaine de l’équipe du Cameroun. »

L’historien du football Claude Kana semble du même avis. A l’en croire, il faut déchoir Zambo Anguissa du brassard de capitaine et le donner à Jean-Charles Castelletto. D’autres observateurs, voit plutôt en André Onana, le leader naturel qui peut assumer au mieux ce rôle. D’ailleurs, c’est le joueur de Manchester United qu’on a vu à plusieurs reprises motiver ses coéquipiers par la voix.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El Hadj Diouf

El-Hadji Diouf en rajoute une couche après la victoire du Sénégal : « on jouait contre les faiseurs de malin et on devait leur montrer qu’on est plus malin qu’eux »

Aurelien ChedjouCameroun

Aurélien Chedjou : « Les Lions donnent ce qu’ils peuvent, il y a un gouffre entre le Sénégal et le Cameroun »